Les meilleures marques jusqu'à -70% ici !

Paniers de linges ronds

La buanderie est la pièce par excellence qui doit avant tout être fonctionnelle et dont il faut au maximum optimiser l’espace. On vous donne donc 3 conseils indispensables pour réussir l’aménagement de votre buanderie.

  1. Aération

    La buanderie est une pièces humides par excellence, les buanderies doivent bénéficier d’une aération optimale. En l’absence de fenêtre, il est nécessaire d’y installer une VMC au risque de vous retrouver avec de la moisiture et si vous faites secher votre linge sur un étendoir, il est très probable qu’il ne sèche pas bien et il n’y a rien de pire que l’odeur de linge mouillé.

  2. Humidité du sol

    Choisissez un revêtement de sol résistant à l’humidité. Évitez les parquets en bois brut. Privilégiez un lino, du béton ciré ou un carrelage non poreux pour être sûr que votre buanderie reste impeccable le plus longtemps possible.

  3. Circulation

    Soignez l’aménagement de votre buanderie. Vous devez pouvoir y circuler facilement, tout en disposant de toutes les commodités requises : des étagères pour entreposer lessives et assouplissants, table de pliage, étendoir à linge… Pour cela, privilégiez les étagères ou une armoire avec rangement. Pour plus d’espaces, pensez au kit de superposition qui vous permet de superposer sechoir et machine à laver sans risque. Certains disposent d’une tablette à tirer qui permet de facilement plier son linge sec.

Quel étendoir pour votre buanderie ?

Différents systèmes d’étendoirs à linge existent dans le commerce. Choisissez-le vôtre selon la configuration de votre buanderie. Si celle-ci est exiguë, misez sur un étendoir mural ou un séchoir escamotable. Si l’espace disponible vous le permet, installez un fil à linge sur une longueur d’au moins 2,5 mètres : vous pourrez y étendre vos draps, vos couvertures et vos couettes.

Installer lavabo dans une buanderie

La présence dans la buanderie d’un lave-linge suppose que ce local est équipé d’une arrivée d’eau et d’un dispositif d’évacuation des eaux usées. De fait, il peut être judicieux d’y intégrer un lavabo, bien utile pour laver les vêtements qui ne passent pas en machine. La pose d’un lavabo est en outre peu onéreuse.

Choisir un meuble pour lave-linge

Equipement incontournable de la buanderie, le lave-linge nous libère de la corvée des lessives. Il n’empêche que cet imposant appareil électroménager n’est pas toujours esthétique. Rassurez-vous, les meubles pour lave-linge feront toute la différence.

Un meuble pour lave-linge permet de cacher une machine à laver disgracieuse. Il fait en outre office de plan de travail et il peut accueillir des meubles de rangement. Le plus souvent, le meuble pour lave-linge se compose de trois faces. Sa façade reste ouverte pour permettre l’ouverture du hublot de la machine à laver. Si vous souhaitez vraiment la dissimulez, ajouter sous le plateau de votre meuble une petite tringle, à laquelle vous suspendrez un joli rideau. Vous pouvez également ajouter une porte afin de dissimuler totalement votre lave-linge.

Vous trouverez facilement des meubles pour lave-linge dans le commerce. Il en existe de nombreux modèles. Pour choisir celui qu’il vous faut, relevez les dimensions de votre buanderie et de votre machine à laver. Certains modèles permettent d’abriter un lave-linge et un sèche-linge.

Un meuble pour lave-linge DIY

Sachez toutefois que construire un meuble pour machine à laver est à la portée de tout bricoleur. Quelques panneaux de bois et des vis suffisent. Choisissez de préférence un bois résistant à l’humidité. Des panneaux d’OSB 3, parfaitement adaptés aux pièces humides, sont recommandés.

Qu’est-ce qu’une buanderie ?

Dans une maison, une buanderie est une dépendance ou un local destiné à des opérations de lavage. Généralement, une buanderie accueille un lave-linge, un sèche-linge, un fil pour étendre et faire sécher les vêtements propres, une table de pliage et des corbeilles à linge. 

A l’époque, la buanderie était appelée buée. Le contrôle des lessives était confié à une buandière ou un buandier. Avant l’invention des machines à laver, les lavandières lavaient le linge dans des baquets, qui n’étaient autres que des récipients en bois. Elles se rendaient parfois au lavoir pour battre le linge, une tâche particulièrement harassante.

Lorsque la lessive n’existait pas encore, les blanchisseuses fabriquaient leur propre nettoyant savonneux à l’aide d’eau et de cendres. Les cendres contiennent en effet de la potasse, connue pour ses propriétés dégraissantes. Elles utilisaient également une plante herbacée appelée saponaire, ou herbe à savon, qui contient de la saponine, une substance qui a la propriété de mousser.

Westwing collabore avec les meilleures designer pour vous offrir toutes les semaines des ventes privées avec des offres pouvant aller jusqu’à -70% ! Inscrivez-vous à notre newsletter pour faire partie du club !