Nous livrons ! Droit de retour prolongé jusqu´au 31.01.2021

Gros plan d'une plante verte dans un cache-pot blanc

Outre leur fonction décorative, certaines plantes possèdent de véritables vertus apaisantes et bénéfiques pour la santé. On vous conseille même de les placer dans votre chambre si vous êtes sujet aux troubles du sommeil. Tordez enfin le cou à l’idée reçue que dormir à côté d’une plante est dangereux, car si elle rejette du CO2 la nuit, son taux est si faible qu’il ne présente aucun risque d’asphyxie. D’ailleurs, sur une période de 24 heures, une plante absorbe plus de CO2 qu’elle n’en émet. Alors, faites-vous plaisir et végétalisez en toute liberté votre chambre et votre intérieur. Au sol, sur une table de chevet ou sur une étagère, n’hésitez pas à les intégrer dans votre cocon. La nature vous le rendra… Adoptez les plantes dépolluantes !

Plantes dépolluantes dans la chambre à coucher : comment se lancer ?

5 plantes pour tomber dans les bras de Morphée

Si vous vous réveillez la nuit avec une vilaine sensation d’étouffement ou si vous avez tout simplement des difficultés d’endormissement, alors vous devriez vous intéresser à ces cinq plantes dont la réputation n’est plus à faire.

  • Hautement recommandée pour soigner les troubles anxieux, la lavande trouvera sa place dans votre chambre, près de la fenêtre. Son odeur relaxante permet d’évacuer les angoisses et agit comme un sédatif contre l’insomnie.
  • Réputé pour ses jolies fleurs odorantes, le jasmin est connu pour être un somnifère naturel. Son parfum apaise le corps et l’esprit, favorisant ainsi le repos et la bonne humeur au réveil.
  • Connu pour ses vertus régénérantes, l’aloe vera absorbe le CO2 le jour et produit de l’oxygène la nuit. L’air filtré permet de mieux respirer. Par ailleurs, si le niveau de pollution est trop élevé dans votre intérieur, l’aloe vera aura tendance à se colorer de taches brunes. Enfin, comme le cactus, il aide à lutter contre les ondes électromagnétiques dégagées par les portables et les ordinateurs. Pas mal non ?
  • La plante araignée ou chlorophytum chevelu est appelé ainsi à cause de la forme de son feuillage. Cette plante est très efficace contre les polluants domestiques : elle absorbe en effet le CO2 mais aussi le benzène (fumée de tabac), le toluène (solvant présent dans les peintures), le xylène (détergents) et le formaldéhyde qu’on trouve dans les colles et les solvants. Le chlorophytum chevelu permet de maintenir un air sain dans la maison mais surtout dans la chambre des parents ou celle des enfants !
  • Le spathiphyllum ou fleur de lune possède lui aussi des propriétés filtrantes qui en font une plante parfaite pour ceux qui souffrent de problèmes d’endormissement ou d’apnée du sommeil. Tout comme la plante araignée, il absorbe les polluants cancérigènes et assainit l’air des chambres à coucher.

Quelques conseils précieux à suivre

  1. Conseil

    La plupart des plantes dépolluantes nécessitent une température ambiante avoisinant les 20°C. Éloignez donc vos pots de toutes sources de chaleur pour ne pas dessécher la terre et la plante.

  2. Conseil

    Méfiez-vous également du soleil direct qui risque de brûler les feuilles. Faites entrer la lumière naturelle et assurez-vous que les plantes en reçoivent suffisamment.

  3. Conseil

    Évitez de laisser les volets fermés la journée. Gardez tout de même un terreau humide en été, lorsque les températures grimpent en flèche. En toute saison, dès le matin (de préférence avant dix heures), prenez quinze minutes de votre temps pour aérer votre chambre pour augmenter le taux d’oxygène.

  4. Conseil

    Enfin, sachez qu’au maximum deux plantes suffisent pour dépolluer l’air d’une chambre. Elle n’est pas belle la vie ?

Et si vous êtes allergique aux plantes ?

Les plantes dépolluantes ne sont pas vertueuses pour tout le monde ! La preuve en est que certaines personnes développent des réactions allergiques à leur contact voire à leur proximité. Les moisissures, le pollen et les allergènes présents dans les feuilles ou la sève peuvent provoquer des allergies respiratoires ou de contact. Si vous êtes intolérant aux plantes, oubliez l’idée de vous entourer de végétaux chez vous. Toutefois, sachez que les plantes ayant un fort potentiel allergisant sont entre autres les gerberas, les kentias, le lierre, le monstera, le ficus benjamina ou encore l’anthurium.

Tentées de végétaliser votre intérieur ? Découvrez notre sélection de vases et cache-pots, inscrivez-vous à la newsletter et profitez de nos ventes à petits prix !

Détoxifier un intérieur : 9 plantes dépolluantes efficaces

Il y a des plantes vertes qui portent bien leurs noms et puis il y a aussi les plantes vertes qui, sans qu’on le sache forcément agissent tout au long de la journée pour nous débarrasser des polluants contenus dans l’air ! Car oui, l’air intérieur est 5 à 7 fois plus pollué que l’air de l’extérieur. À cause des meubles, des produits chimiques contenus sur les tapis, les canapés, les produits du quotidien, à cause de la manipulation de produits ménagers, à cause de la fumée de cigarette ou tout simplement de la cuisson d’aliments, l’air de nos maisons est littéralement infesté de polluants qui au fil du temps, peuvent s’avérer dangereux pour la santé.

Les polluants

  • Trichloroethylène : un composé organique sous firme de solvant principalement pour le dégraissage et le nettoyage des métaux. On l’utilise aussi dans l’industrie du caoutchouc, des produits d’entretien, des peintures et vernis. On le retrouve également dans les cartouches d’encre, les adhésifs et les dissolvants. 
  • L’Ammoniac : un gaz présent à l’état naturel qui dégage une odeur âcre et irritante. Il peut servir à la conception d’engrais, de fibres textiles ou d’explosifs. On le retrouve dans les nettoyants pour vitres, et certains lavants pour le sol. 
  • Le Formaldéhyde : une substance retrouvée principalement dans les environnements intérieurs à cause des matières de construction, de l’ameublement et des produits détergents. Il se retrouve aussi naturellement dans tout phénomène lié à la combustion : feux, fumée de cigarette, cuisson des aliments…
  • Le Benzène : un solvant dangereux pour la santé et cancérogène présent dans la fumée de tabac, la peinture, les carburants, les pesticides, les détergents et aussi dans les produits ménagers. 
  • Le Xylène : un solvant utilisé dans la fabrication des peintures que l’on peut aussi retrouve dans la fumée de tabac.  

Les plantes dépolluantes à avoir chez vous

  • L’Aloe Vera est une plante mondialement connue pour ses nombreux bienfaits notamment sur la peau, sur les cheveux et sur l’organisme d’une manière générale. Cette plante verte contient plus 75 composants actifs, 20 minéraux, 20 acides aminés et 12 vitamines. Les effets « détox » de l’Aloe Vera sont multiples. La plante est considérée comme une plante dépolluante puisqu’à l’intérieur d’une maison, elle lutte contre les nombreux polluants et élimine jusqu’à 90% du formaldéhyde. L’Aloe Vera est dans son élément lorsqu’il fait chaud. On le garde à la lumière, au soleil et dans les pièces chaudes. 
  • L’Aglanoema est une plante d’intérieur passe-partout qui trouve sa place partout dans la maison. Elle séduit par son feuillage aux belles formes allongées et aux couleurs panachées. L’Aglanoema est une plante dépolluante qui absorbe le formaldéhyde, le benzène, le toluène (peintures, colles, détachants, bois). On la place dans l’entrée, dans les pièces sombres et même dans la salle de bain puisqu’elle y profitera de l’humidité. Facile à entretenir, cette plante touffue ne nécessite qu’un arrosage par semaine et on note que son pouvoir dépolluant augmente à fur et à mesure qu’elle grossit.  
  • Le Chlorophytum (Plante Araignée) est considérée comme la plante dépolluante la plus facile du monde… tout simplement car son entretien est très simple. Ceux qui n’ont pas la main verte ne seront donc pas embêtés ! Selon la NASA, le chlorophytum extrait facilement 95 % du benzène, du formaldéhyde, du monoxyde de carbone et du nitrate présents dans l’air. Elle s’en prend ensuite aux substances chimiques habitant les tapis, le matériel d’isolation, les produits de nettoyage et l’encre des photocopieuses. On la place près d’une fenêtre qui laisse passer la lumière mais exposition direct au soleil. On peut aussi en mettre une dans la salle de bain car cette plante a besoin d’humidité.  
  • L’Anthurium (Flamant Rose) est une plante aux fleurs rouges qui fait partie des meilleurs plantes dépolluantes. Elle a la capacité d’absorber, en un clin d’œil, le xylène et l’ammoniac (javel et produits dégraissants). Attention, cette plante réclame de la chaleur : on vieille à la conserver au sec entre 18 et 25°. 
  • Le Dracaena (Dragonnier) est une plante au feuillage abondant qui trouve sa place absolument partout dans la maison. Aussi appelé « Dragonnier », le Dracaena absorbe le formaldéhyde, le benzène (notamment celui dégagé par la fumée de cigarettes) mais aussi le xylène et le trichloréthylène. Le Dracaena peut atteindre jusqu’à 1,50m même dans son pot d’origine. On le conserve entre 18 et 21°.  
  • Le Ficus Elastica (Caoutchouc). Saviez-vous que le Caoutchouc peut atteindre 40 mètres dans son milieu naturel ? Lorsqu’il est entretenu en tant que plante d’intérieur, sa hauteur se limite en revanche à 3 mètres, ce qui est déjà très impressionnant ! En plus d’être considéré comme une plante dépolluante, le Ficus Elastica absorbe la chaleur et permet la diminution du bruit ! On le dispose dans un endroit lumineux sans contact direct avec le soleil et on l’arrose une fois par semaine.  
  • Le Spatiphyllum (Fleur de la lune) aussi appelé « Fleur de Lune », à cause de la fleur blanche qui pousse sur ses extrémités, le Spatiphyllum est une plante exotique qui peut atteindre 1m. Cette plante qui aime la lumière vive serait capable d’absorber un grand nombre de polluants de l’air : xylène, ammoniac, benzène, formaldéhyde, toluène et trichloréthylène.  
  • Le Palmier Bambou. À la différence des autres palmiers, le palmier bambou fait plusieurs tiges qui forment au final un buisson. Réputé pour assainir l’air et pour éradiquer de nombreux polluants,  il est particulièrement efficace pour absorber le trichloréthylène. Il trouve sa place dans les endroits assez sombres car il n’est pas friand de lumière et on le conserve entre 18 et 24°. 
  • La Fougère de Boston (Nephrolepis exaltata Bostonienis) est une véritable star parmi les plantes dépolluantes ! Notamment car elle absorbe très bien  le formaldéhyde et le xylène. Cette plante verte craint le soleil et sera donc conservée dans les endroits avec lumière tamisée. On l’arrose une fois par semaine et on la place le plus souvent en hauteur sur un espace surélevé.