salon pastel, chaise verte, lampadaire trépied, grandes fenetres avec rideaux

Une mauvaise isolation thermique ou acoustique sont deux bonnes raisons pour remplacer ses fenêtres, mais vous pouvez aussi simplement donner un nouveau souffle à votre logement pour des raisons esthétiques. Quels modèles ? Quel prix ? A quelles aides prétendre ? Westwing vous explique ce qu’il faut savoir avant de changer ses fenêtres.

Les ouvertures mal adaptées ou vieillissantes laissent s’échapper la chaleur de l’habitat et peuvent engendrer 10 à 15 % de déperdition thermique. Changer ses fenêtres pour des modèles plus performants permet donc de réaliser des économies substantielles, plutôt intéressant non ? Cependant, la rénovation des fenêtres représente un réel budget alors si vous ne pouvez pas toutes les remplacer en même temps, commencez par celles des pièces les plus fréquentées et plus chauffées.

Si vous planifiez des travaux de rénovation chez vous et cherchez davantage de conseils sur différents aspects, consultez notre article « La rénovation d’une maison, un vaste chantier ».

Changer ses fenêtres : quels modèles privilégier ?

Chaque modèle a ses avantages selon votre mode de vie et l’emplacement de la fenêtre dans votre logement. Petit tour d’horizon.

  1. La fenêtre battante

    Elle est la plus connue et la plus fréquemment utilisée. Avec 1, 2 ou 3 ventaux, en PVC ou en aluminium, cette fenêtre s’adapte à toutes les pièces et son rapport qualité prix demeure inégalé. 

  2. La porte fenêtre

    Elle répond au même principe que la fenêtre battante, dans un format plus grand. Souvent, elle donne accès à la terrasse ou au jardin.

  3. La fenêtre oscillo-battante

    Elle s’ouvre de deux façons. En grand et sur le côté, on parle alors d’ouverture à la française, ou bien en laissant la partie haute basculer vers l’intérieur. Ingénieux lorsqu’il y a beaucoup de vent. 

  4. La fenêtre à soufflet

    Elle s’ouvre de façon horizontale. Elle est recommandée dans les pièces basses de plafond ou qui nécessitent une aération occasionnelle, comme un garage ou une buanderie.

  5. La fenêtre fixe

    Elle offre une vue sur l’extérieur tel un tableau. Elle est un véritable atout déco, mais comme son nom l’indique elle ne s’ouvre pas.

Quels matériaux choisir pour ses nouvelles fenêtres ?

Pour les menuiseries 

PVC, aluminium, bois ou mixtes, à chacun ses avantages.

De nombreuses fenêtres sont en PVC, un matériau isolant et économique. Robuste, l’aluminium offre de nombreuses possibilités en matière de déco. Le bois, quant à lui, reste bon isolant mais exige un entretien régulier. En effet, c’est un matériau vivant qui évolue avec le temps. Enfin, les menuiseries mixtes, qui associent au moins deux matériaux comme l’aluminium et le bois ou le bois et le PVC, cumulent tous les bons points pour répondre aux performances énergétiques de la RT 2020. Elles sont, par ailleurs, très faciles d’entretien.

Pour le vitrage

Il convient de s’attarder sur la qualité du vitrage. La famille des doubles vitrages classiques est désormais « à isolation thermique renforcée ». Ils se composent de deux verres transparents dont l’un est doté d’un revêtement transparent qui empêche les pertes de chaleur, par rayonnement. Un gaz (gaz argon ou du Krypton) est injecté entre les deux verres afin d’optimiser l’isolation.

Le double vitrage peut aussi être élaboré pour résister aux chocs, limiter les bruits, capter les rayons du soleil (pour réduire la consommation de chauffage pour une maison plus écologique) ou au contraire les limiter, afin que l’habitat ne se transforme pas en étuve l’été. Le triple vitrage est encore plus performant, sauf pour ce qui est de l’acoustique. Il est plus épais et lourd et ne pourra être adapté à des menuiseries trop fines.

À noter : le classement AEV (Air, Eau, Vent) donne une idée précise de la résistance des menuiseries. Plus le classement est élevé, plus le prix pour changer vos fenêtres le sera aussi.

Changer ses fenêtres : combien ça coûte ?

Le prix d’un tel chantier dépend du format, des menuiseries, du vitrage, et du nombre de fenêtres à changer.

  • Pour des fenêtres en PVC, on estime les dépenses entre 70 et 400 euros
  • Pour des fenêtres en aluminium comptez entre 200 et 1 000 euros.
  • Enfin, pour des fenêtres mixtes prévoyez entre 300 et 2 500 euros.

À cela s’ajoute le prix de la main d’œuvre.

Si vous cherchez de beaux articles décoratifs ou des meubles de qualité à petits prix, suivez de près nos ventes privées quotidiennes en vous inscrivant en deux clicks à notre Newsletter.

Quelles aides pour financer le changement de fenêtres ?

L’État propose différentes aides pour vous permettre de vous offrir de belles fenêtres performantes. Vous pourrez peut-être bénéficier du crédit d’impôts pour la transition énergétique (CITE), d’un éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ) ou encore d’une réduction de la TVA à 5,5%.
Sachez aussi que l’Anah (Agence nationale de l’habitat) aide les foyers les plus modestes à opérer ces changements.
Le changement de fenêtres est éligible à la prime éco-énergie (jusqu’à 3 000 euros), cumulable avec les subventions de l’État et de l’Anah.

Enfin, renseignez-vous auprès de votre mairie et de votre département qui peuvent également fournir des aides pour financer cet investissement. Sachez que même les fournisseurs d’énergie peuvent y participer.