Le bestiaire British de Chloé Croft

 

 
Le bestiaire British de Chloé Croft
 

 

La créatrice londonienne Chloé Croft a commencé dans la mode avant de se tourner vers la décoration. Elle s’est rapidement fait un nom avec des motifs audacieux mais pleins de grâce. Ses coussins témoignent notamment de son amour pour les animaux, en particulier les oiseaux. Elle nous a reçus la semaine dernière et nous avons été ravis d’en apprendre advantage sur ses sources d’inspirations et ses méthodes de travail.

Où puisez-vous votre inspiration ?
Mes parents avaient conservé deux magnifiques couvertures du magazine Vogue des années 20, dont j’ai hérité à leur mort. Quand je les ai vues étant jeune, j’étais comme hypnotisée, et elles exercent encore aujourd’hui le même attrait sur moi. Je les ai toujours considérées comme un idéal esthétique.

 

De toutes vos possessions, laquelle préférez-vous ?
Ma machine à coudre, qui semble être à l’origine de toutes les idées que j’ai eues dans ma vie, et les scalpels dont je me sers pour mes créations.

 

Avant d’être décoratrice, vous étiez créatrice de mode. Pourquoi cette reconversion ?

J’adorais la mode mais je trouvais certaines tendances et règles trop restrictives. Quand je réalise une œuvre, j’aime me sentir véritablement libre.
Au début, je faisais de la décoration d’intérieur pour rompre avec mon travail habituel et jouir d’un moment de liberté sans règles ni conventions. Certains de mes amis, après avoir vu mes créations ont voulu me les acheter. C’est là que j’ai commencé à envisager d’en faire ma carrière.
Je ne dirais pas pour autant que j’ai complètement abandonné la mode. Je continuerais volontiers à fabriquer des écharpes par exemple. Quand j’étais jeune, je me souviens que ma mère encadrait et accrochait au mur de magnifiques écharpes Liberty et je me rends compte que design d’intérieur et mode ne sont pas incompatibles.

 

Pensez-vous que ces deux processus créatifs soient différents ?

Je suis convaincue que les piliers de toute entreprise de création sont les mêmes : travail, créativité, innovation et passion. Bien sûr, il existe des différences d’ordre pratique, mais je crois que la passion permet de surmonter ces difficultés pour réussir.

 

Quelles sont selon vous les choses à faire, ou au contraire à éviter ?

Ne vous préoccupez jamais de ce que font les autres et faites confiance à votre instinct : si quelque chose vous plaît, faites-le!

 

Publié le 05 décembre 2011, © Westwing Home & Living/ Photos: Simon Upton

Une selection des produits Chloé Croft sera disponible ici du 6 au 12 Décembre.