Découvrez la marque Perigot : leader du design utilitaire

Depuis 1995, Frédéric Périgot, fondateur de la marque éponyme, a su dépoussiérer les plumeaux de nos grand-mères et apporter le design dans la droguerie. On range, on nettoie, et surtout, on ne cache plus ses accessoires ménagers.

2

Après plusieurs années dans le milieu de la presse, Frédéric Périgot ouvre son agence de marketing aux États-Unis, où il apprend la « starification » des objets. Fort de son expérience outre-Atlantique, il décide en 1995 d’ouvrir sa première boutique de quincaillerie de luxe à Paris, au Carrousel du Louvre. Ce visionnaire et touche-à-tout se lance un défi : rendre glamour et design les objets du quotidien. Ses maître-mots ? Innovation et esthétique. « La droguerie était un secteur punitif. On l’a transformé en achat plaisir. Il fallait dédramatiser, déculpabiliser ces objets. Nos produits ont un côté graphique et une image de qualité » explique-t-il.

Frédéric Périgot a su relooker les objets du quotidien et l’univers de la droguerie. Ses créations design nous donne envie de ranger notre home sweet home. Son objectif : « Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place ». C’est donc tout naturellement que les produits de la marque ont été répartis en quatre catégories : « Juste propre » (pour nettoyer), « Bio-techno » (chaque produit possède une astuce technique), « Thermal » (pour se préparer en douceur), « Ultra-light » (pour organiser son dressing) et « Mobile Home » (pour voyager pratique et malin).

1024

 

En seulement 20 ans, la marque Périgot est devenue pionnière et leader dans son univers, le design utilitaire ! Certaines de ses créations sont devenues des best-sellers que s’arrachent les grands noms du design et de la mode. Le « seau chromé » a été revisité par Pierre Bergé, qui l’utilise comme vase et Philippe Starck, comme corbeille à papier. « Nos produits ont un côté déco et une image de qualité » explique Frédéric Périgot. Ce n’est donc pas un hasard si la marque fait le grand écart entre les boutiques de musée comme le MoMA à New-York et les enseignes destinées au grand public.

Julie Catroux

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline