Interview parisienne - Marion Malabre, styliste photo

Styliste, Marion est aussi “geek” que fashionista. Très curieuse et talentueuse, Marion a commencé par un blog humoristique “Je suis une vraie fille” puis s’est dirigée vers l’écriture, le stylisme et aujourd’hui Clothery, une application mode. Il y a quelques années, c’est à Paris qu’elle a choisi de poser ses valises et de pousser toutes les portes qui l’intriguent. Nous avons passé la journée avec elle. Rencontre.

vue de chez marion#2

 Si tu devais définir Paris en quelques mots…

Paris est une ville qu’il faut apprivoiser car la vie y est intense et parfois stressante. Mais une fois que l’on y a pris ses marques, elle réserve bien des surprises. Au bout de 14 ans de vie ici, je découvre chaque jour de nouveaux endroits, des jardins cachés, des petites places, des rues dépaysantes, des bâtiments atypiques. Sortir de son côté “carte postale” peut être un peu déroutant, mais le vrai Paris, c’est aussi ça.

Si Paris était une chanson, ce serait…

Un morceau très rythmé, entraînant et chanté par une fille. Car je trouve cette ville très féminine.

Si Paris était un parfum, ce serait…

Une fragrance de Serge Lutens ou de Diptyque. Un parfum original et qui ne laisse pas indifférent.

rue#1

Ton restaurant préféré ?

J’adore les restaurants healthy où l’on mange de très bons légumes. Chez Season, par exemple, les légumes sont souvent cuisinés avec beaucoup de saveurs. J’aime aussi les petits craquages dans des restaurants plus gastronomiques comme Haï Kaï sur le canal Saint-Martin. De temps en temps, il faut savoir se faire plaisir. Sinon, en tant que fan de cuisine italienne, je ne résiste pas devant un plat de pâtes de la Madonnina, rue Marie et Louise, dans le 10e arrondissement.

season#1
season#2

Ton café préféré ?

Je bois très peu de café, mais plutôt du thé, et à mon grand bonheur, Lily of the Valley vient d’ouvrir un deuxième salon de thé à deux pas de chez moi. La déco est super jolie avec les tasses en porcelaine anglaise, je craque ! J’aime bien m’y poser le matin pour travailler un peu avant de partir en rendez-vous.

lily of the valley#2
lily of the valley#1

Ton endroit préféré pour danser ?

J’aime bien le Bus Palladium, mon salon et celui de ma copine Pénélope qui fait toujours des soirées très sympathiques !

Pour toi, le métro, c’est…

Quand je n’ai vraiment pas le choix ! Je préfère le vélo.

Rive droite ou rive gauche ?

De la Seine ou du Canal Saint-Martin? Je plaisante ! Rive Droite sans hésitation, je suis une fille du 10e arrondissement.

artazar#1

Ta saison préférée à Paris ?

N’importe laquelle du moment qu’il fait soleil. Paris prend une dimension totalement différente en pleine lumière. J’adore Paris au mois d’août quand les rues sont désertes.

Pourrais-tu nous décrire ton métier ?

Je suis styliste photo. On fait appel à moi pour mettre en scène des vêtements, créer des looks, donner le ton de la tendance et montrer comment mixer les tenues pour être dans l’air du temps. Pour résumer, je joue à la Barbie !

Clothery, c’est un peu le rêve de toutes les filles. Tu nous en dis plus ?

Ah ! Clothery, c’est mon nouveau projet. Il s’agit d’une application qui permet d’avoir le contenu de son dressing dans sa poche et de pouvoir créer des tenues à l’avance. Par exemple, si tu pars en week-end, tu peux commencer à faire ta valise dans le métro en créant des tenues, et en arrivant chez toi, tu as juste à piocher dans ton armoire les vêtements que tu as décidé d’utiliser. Clothery permet également, pendant les séances shopping, de visualiser rapidement dans son dressing, avec quel pantalon le petit top trop mignon que tu as repéré pourrait aller. Pratique, n’est-ce pas ?

season#3

Toi qui connais bien la mode, comment la définirais-tu ?

Il y a différentes sphères de mode. Il y a le luxe qui donne le ton chaque saison,  les tendanceurs qui réfléchissent à la mode comme phénomène sociologique et il y a le massmarket qui permet à chaque fille d’avoir droit à son petit moment de mode. Tout le monde n’a pas forcément les moyens d’acheter les grandes marques et celles dites “petits prix” proposent des choses de plus en plus efficaces. Il faut bien se l’avouer !

Tu en penses quoi de l’effet de mode ? Les tendances ne durent qu’un temps ?

Très souvent les tendances restent mais évoluent. C’est plutôt la manière de porter les vêtements et de les accessoiriser qui change, qui mûrit, se réinvente, etc… Et c’est ça qui est fascinant. Par exemple, la tendance années 70 n’est intéressante qu’à partir du moment où on ne la prend pas au premier degré mais qu’on la mixe avec des choses modernes. Et c’est exactement la même chose en déco. Il faut savoir se ré-approprier une tendance, un style pour ne pas que ça devienne “boring” et, surtout, y mettre sa patte. L’uniformisation est un peu triste à mon goût.

marché-noir#1

Ton premier souvenir mode ?

Une jupe “lambada” que j’ai portée tout un été ; je devais avoir 10 ans. Elle était incroyable car elle était designée pour avoir de l’amplitude quand on la faisait tourner. D’où son nom…

Si tu pouvais piquer un look, ce serait celui de ?

J’adore le style d’Alexa Chung. Malgré les années qui passent, cette fille reste l’une des mieux habillées, je trouve.

Ton icône mode ?

Alexa Chung, les actrices américaines des années 70 et la blogueuse Man Repeller pour son côté déjanté et surprenant. Ses looks ne sont pas toujours portables mais au moins, elle ose les mélanges farfelus, et c’est ça qui crée le style.

Ton style pour la rentrée ?

Assez naturel aux accents 70’s. Je suis une fan des jeans taille haute et des looks garçon manqué.

Dans ton métier, est-ce que tu sur-joues la parisienne ?

En réalité, je ne suis pas parisienne et je ne me vois pas comme une parisienne. Mais quand je regarde de plus près mes habitudes de vie, mon cercle d’amis et le temps que je passe à marcher dans cette ville, je crois que j’en suis une, en effet. Je suis très attachée à mon quartier, aux commerces où je fais mes courses, aux lieux dans lesquels je sors. Et, tu pourras le confirmer, je sors rarement de chez moi sans rencontrer quelqu’un que je connais !

rue#2

Où aimes-tu te balader, t’inspirer ?

J’ai des périodes ; parfois, je vais chercher la nature ( j’ai découvert le parc de Vincennes il y a un an et j’adore cet endroit), parfois, j’ai envie de me promener dans des petites rues et dénicher des boutiques comme dans le quartier de la rue d’Hauteville, dans le 10e arrondissement. Il m’est déjà arrivé d’avoir une ‘phase touriste’ pendant laquelle je trouve beaucoup de joie à flâner vers la rue de Rivoli, le Louvre ou encore boulevard Saint-Germain (oui, il m’arrive tout de même d’aller rive Gauche). Bon, et évidemment, il y a le canal Saint-Martin, un endroit qui m’est cher.

Tu aimes cuisiner ?

Oui mais tu ne me verras jamais faire des recettes traditionnelles comme un boeuf bourguignon ou une blanquette de veau. J’aime beaucoup les légumes et inventer des recettes.

Où fais-tu tes courses ? Un endroit à nous conseiller ?

J’achète presque exclusivement bio, donc à part au supermarché (et certaines enseignes avec la version bio de leurs produits), j’achète mes fruits et légumes dans une coopérative qui vend des produits locaux directement récoltés chez les producteurs : “l’Epicerie Végétale”. Le patron est très gentil et a toujours un mot sympathique pour les clients qu’il tutoie, de 7 à 77 ans.

l'épicerie végétale#5
l'épicerie végétale#3

Ta boutique préférée ?

Je suis en plein dans ma période vintage. J’ai passé l’été en robe boutonnée rétro. J’ai découvert la boutique “Marché Noir”, dans le 3e arrondissement il n’y a pas très longtemps, et j’adore aller voir leurs nouveautés régulièrement. Côté déco, c’est un lieu incroyable !

marché-noir#5
marché-noir#2

Ton style déco ?

J’adore accumuler. La déco chargée, les petits objets, la céramique, les lampes… J’aime beaucoup les meubles en bois, les tissus à motifs et les vaisseliers de grand-mère.

Chez marion#1

Ton dernier achat ?

Un service à café vintage acheté sur une brocante dans les Cévennes cet été et un fauteuil jaune à pieds compas.

Tes dernières vacances ?

Je suis devenue une véritable inconditionnelle de l’Italie depuis que mon compagnon a commencé à m’y emmener en vacances. Dernières destinations en date : la Toscane et ses paysages de cartes postales, la Sicile et plus précisément les Iles Eoliennes, les Iles volcaniques absolument sublimes où l’énergie de la terre est vraiment stimulante.

marion en vacances#1

Crédits photos © Fabiola Berth

 

Fabiola Van Peteghem Berth

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger