L'atelier Jean Roger : une histoire de famille

L’appartement de Coco Chanel, celui de Jacky Kennedy ou encore le Plazza Athénée… Tous ont succombé aux pièces iconiques signées Jean Roger. Installé dans le marais parisien depuis 1947, l’atelier de céramique est une affaire de famille et aujourd’hui c’est le petit-fils, François Roger, qui tient les rênes de l’entreprise.

Une vie en céramique

Après la deuxième guerre mondiale, Jean Roger quitte son Lot-et-Garonne natal pour gagner Paris. Il monte son atelier à deux pas de la place des Vosges dans le 4ème arrondissement. Pablo Picasso, George Jouve ou Roger Capron… Ses premières créations s’inscrivent dans les courants existants. Il faut attendre 1950 pour découvrir les premières collections originales marquées par une certaine dose d’exotisme. Fruits, animaux, lampes d’inspiration orientale… Le potier-céramiste innove et impose sa patte.

Quelques années plus tard, son fils le rejoint à l’atelier. Nouvelle génération, nouveaux codes : il innove avec de la faïence laquée et participe à la déco du Ritz. Aujourd’hui le flambeau est repris par François Roger qui réédite les pièces familiales avec un twist de modernité.

Imprégnées de rétro, les sculptures Jean Roger rencontrent un franc succès auprès des antiquaires et des décorateurs actuels. Loin des figures conceptuelles, elles se veulent représentatives d’un art accessible à tous. Ouvert au public, l’atelier permet de découvrir le procédé de fabrication artisanal des collections bi-annuelles de Jean Roger.

Crédits photos : Westwing

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline