Henri Samuel, le maître de la décoration française

Il fait partie de ceux dont on se rappelle des siècles après. Henri Samuel, homme de goût et monstre sacré de la décoration, fut l’un des plus grands décorateurs français du XX°s. Il contribua à restaurer de nombreux lieux de renom – tels que des hôtels, villas et châteaux – et compta parmi ses clients des membres prestigieux comme la famille Rothschild, le créateur de mode Valentino ou encore le collectionneur Jayne Wrightsman. Portrait.

Paris, 1987. Le grand salon de l’appartement du décorateur, situé rue du Faubourg Saint-Honoré, affiche son affinité pour l’art contemporain et le style classique. 

Henri Samuel (1904-1996) débute sa carrière chez Jansen, une entreprise suisse spécialisée dans les tubes en acier. Puis, rapidement, le jeune amateur d’art saisit des opportunités et devient décorateur d’intérieur. À partir des années 60, le bouche-à-oreille fonctionne et Henri Samuel commence à décorer de nombreuses maisons de célébrités : Gianni Agnelli, Doris Duke, Valentino,Louise de Vilmorin, les Vanderbilt ou encore le prince Aga Khan se partagent, entre autres, le talent de cet homme ambitieux.

L’intérieur fastueux et baroque d’un appartement parisien redécoré par Henri Samuel.

Classicisme, tradition et meubles d’artistes “loufoques”… voilà le cocktail déco ingénieux d’Henri Samuel. Il ose en effet mixer les genres et ajouter une touche de folie à un style un peu trop classique. Il basera d’ailleurs sa réputation sur cette idée de génie : introduire des meubles d’artistes de renom dans les maisons de clients bien nantis.

Une autre pièce de l’appartement parisien d’Henri Samuel.

La connaissance approfondie d’Henri Samuel pour l’art décoratif français lui permettra de restaurer le Petit Trianon et la reconstitution de la Chambre de la Reine à Versailles.

Le salon de l’appartement de Mme Charles Wrightsman, 21 St. James’s Place, Londres, Angleterre. 

Cette maison flamboyante, propriété de Mme Charles Wrightsman, à Londres, démontre le faste dans lequel baigne le décorateur Henri Samuel. Il ne possède pas de limites et sélectionne toujours les objets les plus beaux et “les plus loufoques”. Quelques années plus tard, le 28 avril 2010, le contenu de ce salon est vendu à Sotheby’s New York – preuve du coût important des objets et meubles présents…

On ne compte plus le nombre de projets auquels a participé Henri Samuel. Mais si l’on devait n’en citer quelques-uns, notons l’incroyable aménagement des salons Français du Métropolitan Museum de New York,  le Château d’Armainvilliers, le château de Prégny et l’hôtel de la rue de l’Elysée – appartenant tous à Edmond de Rothschild – et la rénovation du Château de Ferrières, propriété de Guy et Marie-Hélène de Rothschild.

Côté déco, un fil conducteur relie tous ses projets : ce sont tous des lieux d’opulence où aucun détail n’est laissé de côté.

Salle à manger du décorateur Henri Samuel ,Paris 1996, rue du Faubourg Saint Honoré.

Si l’on doit ne retenir qu’une seule chose d’Henri Samuel, c’est son humilité : “Il n’y a pas de “style” Samuel. Chaque projet évolue en fonction du goût du client, c’est aussi simple que ça”, déclare-t-il tout au long de sa carrière. On applaudit.

Louise Ballongue

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline