Andreas Haumesser, collectionneur et chasseur de curiosités

Objets curieux, souvenirs étranges, pièces designs et plus d’une cinquantaine de peintures – collectionner et harmoniser cet ensemble éclectique sous un même toit relève du tour de force artistique. Un défi admirablement relevé par Andreas Haumesser qui nous fait visiter son appartement munichois, véritable cabinet de curiosités.

westwing-Andreas-Haumesser

“Je suis comme un écureuil – je collectionne toujours de belles choses pour ma maison” plaisante notre hôte, propriétaire d’une agence de relations publiques. Andreas aime les meubles classiques de créateurs comme B&B Italia, Classicon ou Artemide. Mais – et c’est là l’extravagance de son style – il les combine avec des objets et accessoires qui appartiennent à un univers complètement différent.

En matière de mode et de design d’intérieur, j’adore l’extravagance.

 

westwing-Andreas-Haumesser

Accessoires de l’opéra de Munich, animaux en peluche et chandeliers en argent cohabitent dans cet appartement de 75 mètres carrés où chaque coin et recoin illustrent la personnalité de son propriétaire.

westwing-Andreas-Haumesser

L’appartement, peint dans un ravissant gris Pavillon Gray par Farrow & Ball, possède une atmosphère sophistiquée. Dans la cuisine, les chaises ont autrefois appartenu aux grands-parents d’Andreas et la table ronde est encore plus ancienne. La nappe sombre est une création d’Andreas : “L’offre déco pour un appartement masculin est assez limitée. Je fais mes propres nappes avec des tissus originalement conçus pour la confection de costumes”.

westwing-Andreas-Haumesser

Sur le mur adjacent à la cuisine, commence la galerie d’art. Des portraits réalisés par des artistes inconnus côtoient des images brodées de Copenhague et diverses gravures. David Bowie semble contempler le vitrail également présent sur cette galerie murale. Ce dernier était destiné à Orlando Bloom mais il n’est jamais passé le récupérer chez l’antiquaire. C’est ainsi qu’il est entré dans la collection d’Andreas.

Westwing-Andreas-Haumesser

Les photos ornent également les murs de la chambre. Voici Maria Callas qui pose à côté de Marlene Dietrich et de photographies de Karl Lagerfeld, Barbara Hulanicki et Terry Richardson prises par Andreas. Sa collection s’agrandit toujours sur une impulsion. Le chandelier en argent à cinq bras est l’une de ses pièces favorites. “Il était très cher mais un jour je l’ai vu en solde et j’ai sauté sur l’occasion”.

westwing-Andreas-Haumesser-

En revanche, il a été beaucoup plus difficile d’obtenir la commode. Pendant trois années, Andreas a tenté de convaincre l’antiquaire de la lui vendre. Andreas est tombé amoureux de cette commode parce qu’elle est étrange. Pourtant, les meubles de son appartement ne sont pas tous bizarres.

westwing-Andreas-Haumesser
westwing-Andreas-Haumesser

Le canapé B&B et le fauteuil Ligne Roset sont épurés et classiques. Cette simplicité va de pair avec l’originalité des pièces décoratives : un morceau de corail, des oiseaux en porcelaine, une lampe en forme de lapin signée Mooi et des singes conçus par Kay Bojesen.

westwing-Andreas-Haumesser

On retrouve dans la chambre cette ménagerie. Seul l’écureuil manque à l’appel. “Je suis un écureuil”, déclare Andreas avant de repartir à la chasse aux curiosités designs.

westwing-Andreas-Haumesser-5

Crédits photos © Westwing Home & Living

Lucile Pelletier

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger