Un potager sur le balcon

Contrairement aux idées reçues, petite terrasse et grand potager font très bon ménage. Préparez votre tenue de jardinier, on vous livre tous nos conseils pour un potager au septième ciel.

Que planter ?

Betteraves, choux, concombres, salades, tomates, fraises… Il existe une multitude de fruits et légumes faciles à planter. À leur côté, les herbes aromatiques jouent de leur charme en attendant qu’une main gourmande les distille dans des plats goûtus. Quoiqu’il en soit, au moment de semer, n’ayez pas la main trop lourde. Respectez le nombre de plants par pots, chaque plante devant avoir son espace vital. Laissez par exemple 5 cm entre les radis, 45 cm pour les tomates…

Pour l’exposition, on fait avec ce qu’on a !

L’idéal est un balcon orienté sud ou sud-est. Les laitues n’aimant pas trop le soleil, plantez-les derrière d’autres plantes. De manière plus générale, un petit paravent pour protéger vos légumes du soleil sera idéal.

L’entretien

Comme n’importe quel organisme vivant, les plantes ont besoin de manger. Au moment de la plantation, mélangez 50% de terreau et 50% de compost. Par la suite, ajoutez une fois par mois des engrais ou du compost. L’astuce ? Si vous aimez le café, disposez un peu de marc de café bien sec au pied des plantes : c’est un excellent engrais naturel.

Question déco, un escabeau en bois repeint en pastel peut faire une très jolie “vitrine” pour vos plantes. 

L’hydratation d’une plante saine

Pensez à garder le terreau légèrement humide en arrosant régulièrement. L’hydratation passant aussi par le feuillage, rafraichissez-le à l’aide d’un brumisateur pour un effet rosée du matin. Si vous avez la place, placez une multitude de petits pots sur une table en bois chinée. Ajoutez des photophores pour une ambiance délicieusement bohème.

Classiques du balcon, les modèles en céramique ou en terre cuite ont cependant tendance à empêcher les plantes de respirer. Les racines se développent en longueur au fond du pot et finissent par s’asphyxier entre elle. L’alternative ? Le géotextile. Tissu souple et respirant, il laisse passer l’air et permet à l’eau de s’évaporer. Grâce à ce système d’aération, quand les racines atteignent le bord du pot, elles cessent de pousser en longueur et développent de nombreuses ramifications. Mieux réparti, le système racinaire va ainsi chercher des nutriments dans toute la surface de la terre, favorisant une croissance harmonieuse de la plante. Le géotextile existe sous forme de pots à part entière comme chez Bacsac ou Le jardin de Marc. Vous pouvez les laissez tels quels ou les intégrer dans une caisse à vin détournée par exemple, pour un côté fait maison.

Crédits photos © Living4media

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger