Porte-bonheurs japonais

Lassé du trèfle à quatre feuilles, de la patte de lapin ou du fer à cheval ? Essayez quelque chose de différent et de beaucoup plus oriental ! Découvrez la signification des porte-bonheurs japonais les plus populaires !

westwing-westwing-porte-bonheurs-kimmidolls

Compte tenu de la complexité incalculable de l’univers et de la contingence des événements, il est sage de rechercher la bonne fortune et de tenter d’attirer ses faveurs. Et pourquoi pas de le faire avec style ! Voici 3 porte-bonheurs, venant de la lointaine et passionnante Asie, pour vous rendre incroyablement chanceux et stylé !

westwing-porte-bonheurs-maneki-neko

Le chat porte-bonheur

Maneki-Neko, littéralement le chat faisant signe en japonais, est un familier des traiteurs et boutiques asiatiques. Mais quel est le symbole de ce petit félin et d’où vient-il ? Ces petites figurines en bois, en pierre ou en porcelaine émergent au Japon autour du 18ème siècle. Selon la légende, celui qui offre refuge à ce chat dans son temple, sa maison, son magasin ou son restaurant, se verra récompensé par la bonne fortune.

La patte du chat saluant a son importance : si c’est la patte gauche, il attirera les clients. Si c’est la droite, vous pouvez compter sur la chance et une rentrée d’argent. Habituellement Maneki-Neko est blanc avec des taches orange et noires, mais il existe de nombreuses variations de couleurs qui ont chacune une signification particulière.

  • Calicot : une combinaison traditionnelle de couleur, la plus chanceuse
  • Blanc : apporte le bonheur et la pureté
  • Or : Richesse et prospérité ne vous quitteront jamais !
  • Noir : protège contre les mauvais esprits
  • Rouge : pour ceux qui recherchent l’amour
  • Vert : pour être en bonne santé

Comme dans de nombreuses cultures, les Japonais ont reconnu depuis longtemps le pouvoir mystique des chats.

westwing-porte-bonheurs-daruma
La forme ronde ovoïde est conçue pour se relever quand elle se renverse, incarnant l’essence du célèbre proverbe japonais : « tomber sept fois, se relever huit. »

Pour la bonne chance : Daruma

Les symboles de chance et de bonne fortune abondent au Japon mais peu égalent la popularité de la figurine Daruma. Elle est la représentation figurative du moine Bodhidharma qui a introduit les préceptes bouddhistes en Chine et au Japon. Selon la légende, les robes de Bodhidharma étaient rouges, de sorte que les figurines sont peintes en rouge vif. Le moine a passé tant d’années en méditation que ses bras et ses jambes ont disparu, ce qui explique la forme ronde sans bras ni jambe de Daruma.

Les Darumas sont toujours vendues sans les pupilles des yeux dessinées. Une fois que vous avez un objectif ou un souhait à réaliser, vous peignez un œil de votre Daruma que vous placez en évidence dans la maison. Lorsque le vœu est exhaussé, le deuxième œil peut être peint. Il est aussi coutume de brûler la Daruma au temple à la fin de l’année où le vœu a été réalisé.

westwing-porte-bonheurs-kokeshi

Les poupées Kokeshi

Ces poupées en bois artisanales constituées d’une tête et d’un corps cylindriques et de lignes légères formant les traits du visage, datent du 19ème siècle où elles étaient censées favoriser la fertilité ou les récoltes abondantes. Traditionnellement, les poupées Kokeshi étaient de trois couleurs : le rouge, le noir et le jaune. Aujourd’hui, les kokeshis ou kimmidolls arborent des formes et des tenues plus créatives et colorées.

westwing-porte-bonheurs-kokeshi
Mizuki, le bois couramment utilisé pour la fabrication de la tête des kokeshis est dit résister au feu. Une poupée kokeshi est par conséquent considérée comme un porte-bonheur et souvent achetée dans la croyance qu’elle protégera la maison contre les incendies.

Vous aussi, explorez le charme et la beauté de l’orient et incorporez ces porte-bonheurs dans votre intérieur !

Crédits photos ©  living4media & Getty images

Lucile Pelletier

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline