Qui part à la chasse...

C’est bientôt l’automne, et qu’on se le dise, on commence tous à repérer la déco dont on a envie cet hiver ! Si on vous dit trophée, tapisserie, clairon, trompette et fauteuil en cuir, vous nous répondez ? Laboratoire de chasse !

unspecified-7

L’ambiance chasse et nature est un must-have et elle est devenue une de nos obsessions déco. Une véritable quête permanente et absolue qui nous a poussé à chercher les accessoires déco indispensables qui feront de votre intérieur un véritable cabinet de curiosités. Pour l’occasion, nous sommes partis à la (re)découverte du Musée de la Chasse et de la Nature, à Paris. Découvrez de salle en salle, l’étonnant décor où s’entremêlent avec esprit peintures, objets d’art, mobilier… Ici, pas d’apologie de la chasse mais un contexte historique, artistique et culturel. Saurez-vous vous laisser guider ?  Place à l’inspiration !

unspecified-4

Histoire du musée

Inauguré par André Malraux dans l’hôtel de Guénégaud (Monument historique du XVIIe siècle de François Mansart), le 21 février 1967, le musée de la Chasse et de la Nature a été étendu en 2007 à l’hôtel voisin, l’hôtel de Mongelas (XVIIIe siècle). À la faveur de cette rénovation et de cette extension, le musée « expose » le rapport de l’homme à l’animal à travers les âges (de l’Antiquité à nos jours) et s’appuie sur les exceptionnelles collections d’art ancien, moderne et contemporain réunies par les fondateurs et sans cesse augmentées depuis près d’un demi-siècle. Musée privé, il bénéficie du label « Musée de France » octroyé par le ministère de la Culture et de la Communication.

unspecified-6

Les collections permanentes

Réunion d’œuvres d’art (peintures, dessins, sculptures, tapis, tapisseries, orfèvrerie, céramiques, armes, trophées, armures, meubles, objets d’art, installations, photographies,vidéos…) les collections permanentes sont présentées dans une muséographie originale associant les œuvres à des animaux naturalisés et à des éléments d’interprétation. Conçu comme un belvédère ouvrant sur l’espace sauvage, le musée permet d’appréhender – en plein Paris – l’animal dans son environnement. Cette proposition est fidèle à l’esprit qu’ont souhaité les fondateurs, celui d’une « maison d’amateur d’art ».

unspecified-1

Les expositions temporaires

Renouvelées trois à quatre fois par an, accessibles à tous les publics sans augmentation du droit d’entrée, les expositions temporaires donnent un éclairage particulier et complémentaire sur les collections permanentes. Si elles contribuent à enrichir la perception du rapport homme-animal, en faisant appel au concours d’artistes de notre temps (sollicités individuellement ou de façon collective) certaines d’entre elles permettent ainsi des mises en perspective à la fois historiques et artistiques.

unspecified-9
unspecified-8

La programmation culturelle

Née du souhait de fidéliser et de croiser les publics, la programmation culturelle du musée est protéiforme : visites, ateliers, conférences, cycle des nocturnes du mercredi soir, colloques. À cette riche proposition s’adjoint celle de l’association des Amis du musée de la Chasse et de la Nature. Inscrit dans les réseaux nationaux et européens des institutions culturelles publiques et privées, le musée de la Chasse et de la Nature mène en outre une active politique de partenariats scientifiques, à travers des commissariats d’exposition, des prêts d’œuvres, des publications et des colloques.

unspecified

 

Crédits photos © Musée de la Chasse et de la Nature

Fabiola Van Peteghem Berth

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger