Welcome to « The Vineyard »

Westwing vous emmène à la découverte du lieu de villégiature le plus chic de la côte Est des Etats-Unis.

La plus grande des îles de la Nouvelle Angleterre, à quelques kilomètres de la côte du Massachusetts et de Cape Cod, cultive un certain charme huppé et insulaire, issu de la rencontre entre une nature sauvage et enchanteresse et d’une population de « rich & famous » qui font de Martha’s Vineyard leur résidence d’été pour des vacances au goût d’autrefois, loin des excès de l’American Way of Life. Un anti-Miami en quelque sorte.

Ainsi, chaque été, la population locale est multipliée par cinq, au gré des arrivées de ferries, d’avions ou encore d’hélicoptères privés. Cette foule de résidents saisonniers y retrouve un entre-soi tranquille et décontracté. Ils y partagent, dans une ambiance familiale, bains de soleil littéraires sur les plages immaculées, baignades dans une eau atlantique réchauffée par le gulf-stream, longues balades à vélo sur les 55km de pistes cyclables de l’île ou encore parties de golf sur le seul terrain complètement « bio » des Etats-Unis.

Mais si le tourisme est la première industrie de l’île, ses dirigeants veillent tout particulièrement à ce qu’elle ne perde rien de son âme : les impacts environnementaux et le développement immobilier y sont particulièrement contrôlés, et pas question d’y voir pousser un McDonalds ou un Starbucks. Les responsables touristiques recommandent d’ailleurs aux visiteurs d’abandonner leur voiture avant de prendre le ferry vers l’île.

Connue aussi comme « L’île des présidents », Martha’s Vineyard est particulièrement prisée des chefs d’Etat démocrates : Barack Obama vient y passer ses vacances en famille chaque été depuis son élection, heureux de s’échapper quelques semaines de Washington pour y retrouver un relatif anonymat et s’adonner au golf (entre réunions de travail informelles). Avant lui Bill Clinton, qui fit couler beaucoup d’encre en s’y faisant photographier sur les yachts de ses amis milliardaires, mais surtout le clan Kennedy qui y possédait une maison. L’île fut notamment le théâtre de l’accident d’avion qui tua John-John Kennedy, le fils de JFK, et sa femme en 1999.

Le « Vignoble » fut découvert en 1602 par l’explorateur anglais Bartholomew Gosnold, et doit son nom à la fille de ce dernier ainsi qu’aux raisins sauvages trouvés sur l’île. La nature y est grandiose et variée : plages de sable fin, forêts de pins, végétation sauvage, marécages et falaises abruptes composent autant de paysages qui font la richesse de l’île. Cette dernière est également réputée pour ses somptueuses demeures victoriennes faisant face à l’océan, et notamment les Gingerbread Houses (maisons de pain d’épice) du village d’Oak Bluffs. On vous laisse rêver…

 

Admin Admin

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger