La Maison Favart : un boudoir au cœur de Paris

Situé au pied de l’Opéra Comique en plein cœur du 2ème arrondissement de Paris, la Maison Favart rend hommage au couple Favart, figures fantasques et visionnaires de l’Opéra au siècle des Lumières. Poussez les portes de cet hôtel qui revisite les codes du style XVIIIème.

LMF_Lobby_I
LMF_PdJ_II

La Maison Favart a été le témoin de l’amour qui unit Charles-Simon Favart, directeur de l’Opéra Comique et la comédienne Justine Duronceray, plus connue sous le nom de Mademoiselle Chantilly, au début du XVIIIème siècle. L’hôtel a fait appel au cabinet Exlcusive Interiors pour recréer un univers féminin aux teintes poudrées. Dans le salon, le mobilier d’époque s’associe élégamment aux meubles contemporains.

LMF_VueRueMarivaux

Des tonalités de vert amande, de violet et de rose tendre évoquent l’univers raffiné de cette époque et les tissus précieux ne sont pas sans rappeler les costumes de théâtre. Les fines rayures frôlent les denses rideaux, les rouges saturés deviennent chocolat et les souvenirs de voyage ponctuent le décor. Au hasard d’un regard, les secrets de Monsieur et Madame Favart se dévoilent…

LMF_SuiteMademoiselleChantilly_I
LMF_ChambreBoudoirSuedois_I

Un soin particulier a été apporté à la décoration des 37 chambres de l’hôtel parisien. Chaque chambre est unique mais tout ici, participe à une ambiance délicate. Les gravures anciennes se reflètent dans d’imposants miroirs dorés, la toile de Jouy côtoie la douceur du velours et les bouquets de fleurs apportent une note de romantisme. Les motifs se mélangent tout en gardant l’élégance classique, chère au XVIIIème siècle.

LMF_DuplexCarmen_VI

On découvre dans chacune des pièces une histoire unique ayant marqué l’Opéra : La Costumière, Carmen, Les Toits de l’Opéra… Les chambres portent le nom d’une œuvre qui renvoie à l’histoire personnelle du couple Favart. La Maison Favart a su réinterprété l’amour, l’histoire, le théâtre…

©Christophe Bielsa

greep cynthia

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger