L’Argentine, pays des gauchos

C’est dans l’une des plus vieilles estancias d’Argentine, à une heure de Buenos Aires que se situe la Bamba de Areco. Cette maison d’hôte au cœur de la Pampa conjugue luxe et tradition pour plonger ses hôtes dans l’univers des gauchos.

westwing_magazine_bamba_01
westwing_magazine_bamba_02

C’est dans le village de San Antonio de Areco où naquit la légende des cavaliers andins, les gauchos, que se situe la plus belle estancia d’Argentine. Au bout d’une allée de platanes centenaires, se dresse une demeure ocre à l’architecture coloniale. Nichée au cœur d’une plaine qui s’étend à perte de vue à 1 700 m d’altitude et bordée par les montagnes, la propriété compte 30 000 hectares de terrains. Dédié aux chevaux, le domaine de la Bamba de Areco est un véritable havre de paix.

westwing_magazine_bamba_3
westwing_magazine_bamba_04

Au XVIIIe siècle, cet ancien relais de poste accueillait les chevaux et carrioles des gauchos qui venaient s’y reposer et festoyer. Transformée en estancia au début du XXe siècle, elle conserva son nom, tiré du mot celtique “Bahamba” qui signifie “lieu de repos et d’hospitalité”. C’est Pascale et Jean-François Decaux, français, fan de polo et rêvant de grands espaces qui l’ont transformée en maison d’hôte en 2010.

westwing_magazine_bamba_5
westwing_magazine_bamba_06

Larges lits haut perchés, parquets en bois foncés à l’encaustique, épaisses couvertures en laine d’alpaga et mobilier colonial décorent les onze chambres toutes désignées par des noms de chevaux de polo. La pulperia, les anciennes écuries, forment une annexe historique en briques rougeoyantes qui fait revivre aux voyageurs tous les mythes de la pampa et de ses gauchos.

westwing_magazine_bamba_07bis
westwing_magazine_bamba_08

Côté décoration, des photos en noir et blanc de chevaux parés pour les plus beaux spectacles s’associent à des assises tressées de cuir, à d’imposantes tables en bois et à de nombreuses étoffes aux couleurs passées.

westwing_magazine_bamba_09
westwing_magazine_bamba_10
westwing_magazine_bamba_12
westwing_magazine_bamba_12bis

La Bamba, qui souhaite mettre en avant la scène artistique locale, expose des photographies, des œuvres d’art, et des objets artisanaux en cuir et en argent signés par des artistes contemporains originaires de la région de San Antonio de Areco.

westwing_magazine_bamba_07
westwing_magazine_bamba_8
westwing_magazine_bamba_14

Les repas se prennent au quincho, le coin repas équipé de deux grandes tables d’hôtes de 24 personnes face aux écuries. Au menu, l’asado, le célèbre barbecue argentin préparé dans les règles de l’art, le tout accompagné d’un verre de vin argentin, le Mendoza. L’Estancia met un point d’honneur à proposer une cuisine de saison, élaborée à partir d’ingrédients régionaux. Les pâtisseries et viennoiseries servies au petit déjeuner sont faites maison, tout comme les confitures.

westwing_magazine_bamba_17

A l’extérieur tout est conçu pour le monde équin. Ecuries de 25 chevaux, prairies et terrains de polo attendent les cavaliers des débutants aux galops confirmés. En novembre, la semaine de la tradition réunit des milliers de gauchos venus de toute l’Argentine pour des spectacles équestres. Rodéos, appelés ici jineteadas, courses de chevaux et corridas a la sortija, un exercice d’habileté consistant à décrocher un objet depuis un cheval au galop, s’achèvent immanquablement par un grand défilé le dernier jour.

Photos : La Bamba de Areco

Marie Deboisse

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger