Rencontre avec l'illustratrice américaine Kate Schelter

Aujourd’hui, on vous embarque de l’autre côté de l’Atlantique pour rencontrer l’illustratrice et auteur Kate Schelter. Après avoir été photographe chez Vogue et assisté Annie Leibovitz, cette américaine férue de mode a publié “Classic Style : Hand it down, dress it up, wear it out” et est retournée à sa passion première : l’aquarelle. Rencontre dans son appartement new-yorkais.

Quatre mots pour commencer… Comment décririez-vous l’American Way of Life ?

Libre, éclectique, courageux et en perpétuelle évolution.

Votre livre s’intéresse au style classique mais vous avez également une sensibilité bohème, non ?

Je cherche toujours à combiner efficacité et fonctionnalité. J’aime que les choses soient sans efforts… Comme marcher pieds-nus. Ça me fait penser à l’été, c’est joyeux, casual et chaleureux.

Chez vous, il y a beaucoup de motifs…

Des imprimés mixés à d’autres imprimés, mixés encore une fois à d’autres imprimés ! C’est la superposition à gogo !

Vous avez un imprimé favori ?

Les rayures bretonnes.

Quelle est votre recette secrète pour décorer votre intérieur ?

Faites ce que vous aimez vraiment, n’essayez pas d’impressionner quelqu’un d’autre que vous-même.

Quand savez-vous que les choses sont au bon endroit ?

Personnellement, je place et déplace les objets jusqu’à ce que l’évidence me saute aux yeux. Parfois ça prend du temps… Parfois non ! Dans tous les cas, je prends des photos des différentes options afin de mieux choisir.

Quel est votre mix design idéal ?

Beaucoup d’affiches accrochées au mur, comme dans une galerie d’art, des murs et des sols peints.

Votre dernier craquage ?

Je viens juste d’acheter une parure de lit chez Colefax Fowler. J’en rêvais depuis des années !

Votre plus grande inspiration est française et elle porte le nom de Matisse….

C’est mon héros ! Son esthétique s’associe à n’importe quel support : une toile, du verre teinté, du tissu… Il a réussi à imposer sa patte sur tout, son oeuvre est pleine de joie.

Vous avez travaillé pour Vogue. En quoi cette expérience vous a inspiré dans votre déco ?

En tant qu’artiste, chaque projet est comme une nouvelle composition, une nouvelle collaboration. Mon éducation artistique et mon art nourrissent tout ce que je fais. Chaque projet est en cohérence avec le précédent. C’est comme le langage : si vous parlez une langue couramment, il sera plus facile d’en apprendre d’autres et de voir les nuances de chacune.

Vous êtes aussi illustratrice…

Je peins ce que j’aime. Tout dans ma vie quotidienne m’inspire. Grâce à la peinture, des détails oubliés de mon enfance ressurgissent, comme autant de flash-back.

Une maison n’est rien sans…

Amour ! Il faut en prendre soin comme on prend soin des autres.

Quel est votre mantra quotidien ?

“Soyez vous-même, tous les autres sont déjà pris”. C’est Oscar Wilde qui a écrit cette phrase et je la trouve très belle.

Courtesy of One Kings Lane, crédit photos : Lesley Unruh

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline