Barbie comme vous ne l’avez jamais vue !

Le musée parisien des Arts Décoratifs met Barbie à l’honneur dans une exposition ouverte jusqu’au 18 septembre 2016. Avec le soutien de la maison Mattel qui lui a ouvert ses archives inédites, le musée expose plus de 700 poupées pour retracer l’histoire de ce jouet universellement connu et décrypter à travers lui le reflet de notre culture et de son évolution.

westwing-barbie

Naissance d’une star

Ruth et son mari Eliott Handler créent aux côtés d’Harold Matson la société Mattel en 1945. L’entreprise vend à ses débuts de petits jouets en plastiques et des boîtes à musique.

La poupée Barbie naît de l’imagination de Ruth qui, en observant sa fille Barbra jouer, réalise que cette dernière préfère se projeter dans la vie d’une jeune femme que dans celle d’une mère au foyer maternant un baigneur. L’idée lui vient alors de créer une poupée mannequin aux formes féminines et non plus enfantines.

westwing-barbie
Barbie & Ken 1960 – Barbie Malibu 1971 – Barbie Oscar de la Renta 1985

Ruth Handler, femme d’affaires pionnière dans un milieu masculin, peine à imposer à des hommes son idée révolutionnaire de poupée aux formes galbées, à la silhouette élancée et à la poitrine généreuse. Barbie fait toutefois son entrée en scène à la foire du jouet de New-York en 1959.

westwing-barbie-mad-men

Si les professionnels masculins boudent son lancement, l’adoption du public est immédiate et Mattel, devant l’ampleur du succès, se verra dans l’impossibilité d’honorer la demande jusqu’en 1962. Telle une star hollywoodienne, Barbie a rapidement son propre secrétariat puis son fan club. Une icône est née !

Le reflet de notre culture

Dès son lancement, la poupée est vivement critiquée. Symbole de la société de consommation, on lui reproche également de représenter une femme objet aux mensurations irréalistes. Des mensurations qui, par ailleurs, n’ont jamais eu vocation à être réalistes mais à rendre la poupée facile à habiller.

westwing-barbie
Barbie Docteur 1973 – Barbie candidate à la présidence 1992 – Barbie Hôtesse de l’air 1961

Mais en 1959, Barbie est un précurseur. Elle n’est ni mère, ni femme mariée. C’est une jeune femme glamour qui possède dès ses débuts une carrière professionnelle riche et variée. A la fois hôtesse de l’air, infirmière, pilote de formule 1 ou vétérinaire, Barbie exercera plus de 150 métiers, sera astronaute avant Neil Armstrong et quatre fois candidate à l’élection présidentielle.

westwing-barbie

En 1977, Barbie change de corps et adopte un visage plus souriant. La poupée amorce ainsi le mouvement des supermodels des années 80 et 90 où l’image de la femme se fait puissante et conquérante dans les médias. C’est également à cette époque que le rose caractéristique devient la couleur de référence de la poupée.

westwing-barbie

A l’inverse, dans les années 2000, sa morphologie adopte un corps plus mince et juvénile pour coller à la tendance adolescente du moment incarnée par des personnalités comme Britney Spears.

westwing-barbie-dior-1997

Barbie et ses nombreuses toilettes ont inspiré créateurs et couturiers de renom comme Christian Lacroix, Thierry Mugler, Jean-Paul Gaultier ou encore Christian Louboutin. La poupée a aussi suscité l’intérêt de nombreux artistes. Le maître du pop art Andy Warhol lui a dédié l’un de ses derniers portraits et, en 2009, Jonathan Adler lui réalise un mobilier en série limitée pour célébrer ses 50 ans.

westwing-barbie-SoniaRykiel

Femme objet mais en même temps indépendante et moderne, la légendaire poupée traverse la société, ses évolutions culturelles et sociales, se renouvelant tout en restant elle-même.

westwin-barbie

Crédits photos © Les Arts Décoratifs, Paris, exposition “Barbie”, 2016, photographie : Luc Boegly

 

Lucile Pelletier

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger