Le Jardin Majorelle

Situé en plein cœur de Marrackech, le Jardin Majorelle est l’un des lieux les plus visités du Maroc. Il aura fallu près de quarante ans au peintre français Jacques Majorelle pour créer, avec passion, ce lieu enchanteur.

1

Dans ses allées ombragées, on y déambule au milieu d’arbres et de plantes exotiques dont l’origine fait rêver ; on y longe des bassins emplis de nénuphars et de lotus ; on s’y arrête, au détour d’un chemin, devant un bâtiment au charme mauresque ou au style Art Déco. On s’y sent comme hors du temps.

2

Tombé amoureux de la médina, le peintre Jacques Majorelle (1886-1962) décide de s’y installer en 1919. Il achète alors une palmeraie et en 1931, il fait construire par l’architecte Paul Sinoir son atelier style Art déco d’une étonnante modernité. Amoureux de botanique, il crée son jardin autour de sa villa, structuré autour d’un long bassin central, avec plusieurs ambiances variées, planté d’une végétation luxuriante où se nichent des centaines d’oiseaux. Ce jardin est une œuvre d’art vivante en mouvement, composé de plantes exotiques et d’espèces rares qu’il rapporte de ses voyages dans le monde entier : cactus, yuccas, nénuphars, nymphéas, jasmins, bougainvillées, palmiers, cocotiers, bananiers, bambous…

3

En 1937 l’artiste crée un bleu outremer à la fois intense et clair : le bleu Majorelle est né ! Il peint les murs de son atelier de cette couleur puis ouvre le jardin au public en 1947. En 1962, Jacques Majorelle meurt et le jardin est laissé à l’abandon. Mais en 1980, Pierre Bergé et Yves Saint Laurent acquièrent le Jardin Majorelle pour le sauver d’un projet immobilier et lui redonner vie. Le célèbre couturier français y trouva refuge lors de ses sombres années. Après le décès d’Yves Saint Laurent en 2008, Pierre Bergé décide de faire don du Jardin Majorelle à la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent.

4

Julie Catroux

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger