Des oeuvres d'art sous un nouveau jour

Une oeuvre d’art sans lumière, c’est comme un orchestre en sourdine : impossible de bien en profiter ! Oui, mais quel éclairage choisir ? Suivez le guide.

Lumière naturelle versus lumière artificielle

La règle d’or à connaître : ne jamais au grand jamais exposer vos oeuvres d’art à la lumière directe. Les couleurs étant photosensibles, le rayonnement et la chaleur des UV les détériorent. Or une fois passées, les couleurs ne reviennent plus, à moins d’opérer une coûteuse restauration généralement réservée aux toiles de maîtres.

Le choix de l’emplacement

Dans le salon, dans la bibliothèque ou dans la chambre… Ne placez pas votre tableau trop haut, il faut que son milieu soit à hauteur des yeux. Analysez chaque luminaire déjà présent dans la pièce : plafonnier, lampes à poser, spots… Des rayons mal dirigés peuvent plonger l’oeuvre dans une zone d’ombre ou projeter vers elle des rayons ne rendant justice ni à la couleur, ni à la texture. Si votre tableau est protégé par une vitre, assurez-vous qu’il s’agisse bien de verre antireflet, afin d’éviter la réflexion gênante de la lumière.

L’ampoule

Aujourd’hui, les options les plus répandues sont la fibre optique qui permet de concentrer la lumière sur les points de l’oeuvre que l’on souhaite mettre en avant et la LED qui éclaire sans abîmer.

Éclairage général vs éclairage individuel

Une fois que vous avez trouvé votre ampoule, il faut vous pencher sur la question du support. Selon la configuration de la pièce, le nombre et la taille des œuvres, plusieurs solutions sont envisageables : l’éclairage général ou individuel. Dans le premier cas, vous aurez une atmosphère très lumineuse via un rail de spots ou des modèles encastrés incluant en option la variation de l’intensité. Dans le second cas, vous privilégier un éclairage par oeuvre avec par exemple, une lampe à poser.

Le chiffre à retenir

Retenez que le degré d’inclinaison de la votre lampe par rapport au tableau ne doit pas excéder les 30°.

Les erreurs à éviter

– Ne choisissez pas des ampoules avec une température de couleur trop froide (au-delà de 6500 °K ) car cela dénature les couleurs.
– N’achetez pas des éclairages riches en UV.
– Gardez les proportions en tête : ne choisissez pas un mini spot pour éclairer une grande toile.
– Restez harmonieux, question style : ne créez pas d’associations hasardeuses en mixant par exemple toiles baroques et appliques ultra modernes.

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline