Le boudoir façon Marie-Antoinette

Reine la plus vilipendée de l’histoire et symbole de la fin de la monarchie, Marie-Antoinette est aussi l’incarnation d’une extravagance décalée immortalisée en 2006 dans le film éponyme de Sofia Coppola. À Versailles, elle est à jamais associée au Petit Trianon où il est de notoriété publique qu’elle jouait à la bergère. Celle qui adorait la décoration rêvait d’un boudoir secret pour s’évader loin de l’étiquette. En 1777, elle fait aménager dans une petite pièce de l’entresol du château de Fontainebleau le célèbre Boudoir Turc. Inspiration revisitée.


Bougeoir G&C Interiors, bougies Cire Trudon, thé Ladurée, fauteuil Vivionia, lustre Markslöjd.

Si au XVIIIème siècle, le boudoir est réservé à la maîtresse de maison pour qu’elle puisse y écrire, lire ou recevoir en toute intimité, il se repense aujourd’hui comme un cocon féminin dédié à la relaxation et à la mise en beauté. Pour ce faire, place aux textiles délicats et soyeux comme le velours ou la mousseline. Remis au goût du jour, le boudoir mélange du mobilier inspiré d’époque à des lignes contemporaines. Sur fond de mur crème ou vert d’eau, les portraits peints et les miroirs soleil s’alignent façon galerie. Si du côté des matières, la porcelaine, la céramique et le bois s’imposent, pour les esprits éclairés on mise sur le lustre à pampilles qui crée de jolis jeux d’ombres et de lumières.

 

 

Possédez-vous notre application ?

Télécharger
Télécharger
Offline