Partagez

C’est l’histoire d’un amour fidèle entre deux icônes. Comment se sont-elles rencontrées ? Par hasard, comme tout le monde. Mais Jean-Paul Gaultier et la marinière sont désormais inséparables, et l’exposition consacrée à l’enfant terrible de la mode au Grand Palais rend un bel hommage à leur singulière odyssée.

la rayure pour signature

Lui, c’est le couturier autodidacte, l’amant platonique de la femme sous toutes ses formes, et avec toutes ses formes. Sa cour est hétéroclite, à l’image de son vestiaire. Il donne vie depuis quatre décennies à un imaginaire pop, sorti de la rue pour encanailler la bourgeoise.
Elle, c’est la tenue officielle des matelots depuis 1858, salvatrice des hommes tombés à la mer grâce à ses rayures bleues et blanches. Dès lors, ce jersey confortable habille les équipages et les joyeux ports d’escale.

La marinière a des parfums d’iode mais aussi d’innocence. Celui du costume marin des enfants de la bonne société ou celui du jeune et angélique Tadzio dans Mort à Venise. La pureté classique et juvénile du blanc tempère sagement le dynamisme de l’indigo. Mais c’est aussi un motif rock, la deuxième peau des voyous qui révèle le mâle ambigu, donjuanesque et tatoué façon Querelle de Brest. La femme rebelle en fait aussi sa pièce de choix, ravivant la flamme garçonne de Mademoiselle Chanel : la flibustière est sur le pont.

« La Marinière, c’est avant tout une nostalgie » : peut-être Jean-Paul Gaultier en parle-t-il le mieux, lui qui lui voue un culte et en a fait sa marque de fabrique contre les vents changeants de la mode. Pas la nostalgie des regrets, celle des beaux souvenirs : d’une Brigitte Bardot en mutine, d’une Jean Seberg à bout de souffle, ou d’un Picasso la palette à la main. La marinière est un hymne au voyage, à l’aventure, et à l’histoire de ceux qui les risquent.

Exposition « Jean-Paul Gaultier, de la rue aux étoiles »
au Grand Palais jusqu’au 03 Août 2015   

 

intemporelsrayes

Intemporels rayés

 

Les rayures panachent des camaïeux de bleu, des tons pastel ou une palette de gris. C’est l’assurance d’un style maritime hors du temps et apaisant, mais le style scandinave s’accorde aussi très bien à ces doux jeux de couleurs. La nature reprend ses droits avec des meubles aux teintes naturelles. Des accessoires rayés égayant du rotin, des bois clair ou cérusé seront autant de touches nautiques de bon goût dans n’importe quelle pièce. La noblesse du motif sublimera à coup sûr votre intérieur.

Romantique Rock

Romantique Rock

 

Osez mêler les rayures à des motifs différents, varier les couleurs des rayures : cap sur le style boho ou résolument rock. Des couleurs pop comme du rose bonbon ou du jaune citron sont parfaites pour trancher avec la tranquillité de la marinière : des coussins ou des jetés de canapé bariolés sont idéals. Des rayures aux largeurs inégales mouvementent. Des éléments en cuir noir ou façon croco, en peaux ou écailles mordorées ne manqueront pas de créer une ambiance aux textures sauvages mêlant marine et ethnique.

carnetdevoyage

Carnet de voyage

 

L’imaginaire marin est sans limite. Un tortueux bois flotté ou des coquillages glanés sur la plage sont des évocations de l’enfance et de vacances insouciantes. Un baromètre, un nœud marin ou une lanterne au mur, et c’est tout le plaisir des croisières et des promenades sur le pont qui ressurgit. Pour un esprit zen, un tapis moelleux de couleur sable sera parfait. Bouées et filets de pêche rapportent à vos narines la fraicheur de mille embruns marins.

© Pierre et Gilles : De la rue aux étoiles, Jean Paul Gaultier, 2014/ Rmn-Grand Palais, Paris 2015

Ventes commençant aujourd’hui

Prochaines promotions