Plantes succulentes dans deux petits pots carrés

Les plantes succulentes ou plantes grasses, ont la côte. Ces plantes graphiques aux feuilles épaisses et juteuses parviennent à pousser dans les régions les plus arides de la planète. C’est dire que leur entretien est facile, ce qui devrait réjouir celles et ceux qui n’ont pas la main verte. Mais ne bougez pas, nos experts vous expliquent comment adopter ces plantes et les mettre en valeur.

Suspendues, dans des pots au sol, sur une table ou un meuble, les plantes succulentes se laissent collectionner à l’intérieur comme à l’extérieur. Elles sont une vraie tendance d’aménagement et donnent à nos habitats des allures d’ailleurs, très agréables pour s’évader et se détendre. Alors comment utiliser ces plantes vertes pour un résultat déco ? Quelles variétés choisir ? Comment les entretenir ? Les réponses tout de suite.

Les plantes succulentes dans la déco d’intérieur 

De formes et tailles variées, mais toujours graphiques, les plantes succulentes en pot rythment nos décos. Il faut dire que face à un très large choix qu’elles offrent, il est difficile de faire le sien. Alors, 3, 4, 5, on se laisse tenter, on les accumule et l’on crée rapidement une jungle urbaine.

Lorsqu’elles sont petites, on les dispose simplement sur une étagère, un rebord de fenêtre, sur une table, haute ou basse, elles se font centres ou chemins. Elles peuvent rester autonomes ou être rassemblées dans un large pot, soit en tant que plante d’intérieur ou plante d’extérieur. Suspendues, elles surprennent autant qu’elles séduisent.

Vous désirez plus de conseils sur les plantes, la déco intérieure ou extérieure ? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter Westwing et recevez les conseils de nos experts. En bonus, vous recevrez des offres exclusives allant jusqu’à -70% pour céder à toutes vos envies.  

Voici quelques idées pour intégrer cette plante à votre décoration

Pour un effet très jungle :

Variez les tailles de ces succulentes, disposez-les plus hautes au sol, les plus petites en hauteur. N’ayez pas peur de l’accumulation, le tout étant de pouvoir circuler sans problème, que ce soit sur votre balcon ou dans votre salon. Pour y parvenir, ciblez un espace : un renfoncement, un angle inutilisé, mais assurez-vous qu’il profite d’assez de lumière.

Pour un style bohème :

Les plantes grasses donnent à votre intérieur une touche bohème : près du canapé ou de votre lit, placez une grande succulente dans un panier en osier. Néanmoins, elles s’harmonisent avec les intérieurs de genre industriel dont elles adoucissent les lignes un peu froides. Elles vivifient une table en béton, une armoire métallique, surtout si elles sont regroupées dans un bac en bois.

Elles sont chez elles dans une déco maison de famille ou vintage romantique, surtout si elles sont dans des récipients détournés : petits pots de laits, de yaourts, cagettes…

Une plante succulente d’intérieur qui aime l’humidité est une plante pour la salle de bains ! N’hésitez pas à en disposer ici et là pour une ambiance exotique et relaxante. Pensez à la fougère, aux cactées, aux orchidées (il existe même des meubles pour orchidées). Mais pour qu’elles s’épanouissent, assurez-vous qu’elles aient assez de lumière, à moins que les plantes choisies ne préfèrent l’ombre.

Les différentes plantes succulentes d’intérieur

La famille des plantes succulentes d’intérieur est grande.

Les plantes grasses ornementales

  • Parmi nos chouchoutes, la grande succulente Sansevieria, dite langue de belle mère. Elle aime la lumière indirecte, la chaleur, entre 18 et 21° : la plante vient d’Afrique.
  • Il y a aussi l’aloe vera. Cette plante à longues feuilles dentelées est utilisée depuis des siècles dans plusieurs médecines du monde. Son gel est aujourd’hui réputé pour ses vertus sur la santé, on le retrouve d’ailleurs dans une multitude de cosmétiques et même des boissons. Peu exigeante, la belle graphique est facile d’entretien : 1 arrosage par semaine.
  • Dans un autre genre, plus petit mais très costaud, nous avons l’Haworthia. La plante succulente d’intérieur venue d’Afrique du Sud et encore les vastes espèces d’echeveria, venues des zones semi-désertiques d’Amérique Centrale et du Mexique. Elles peuvent ressembler à des artichauts verts voire pourpres.
  • La Crassula, aussi appelé l’arbre de Jade, offre un joli feuillage charnu vert foncé. Il craint les gelées, pour autant, ne le laissez pas près d’un radiateur pour ne pas risquer de l’assécher. Cela dit, il vous donnera peu de travail : un minimum d’eau et un maximum de lumière.

Les plantes grasses à fleurs  

Parmi les plantes grasses à fleurs, on retrouve le kalanchoé, une petite plante aux feuilles crénelées, portant de février à avril une abondance de petites fleurs rouges, roses, jaunes ou orange.

Et les Euphorbes, comme l’Euphorbe Ingens. Ils ressemblent à s’y méprendre aux cactus. On aime leur feuillage original. Leur présence harmonise un espace végétalisé. Pour ce qui est des soins sachez qu’ils sont peu contraignants. Ces plantes sont robustes.

Plantes succulentes dans la décoration d’extérieur

Sur un balcon ou une terrasse, les plantes succulentes font leur petit effet. Aussi, on les dispose dans des pots d’argile, de terre cuite ou de zinc, mais également dans les rocailles. Comme en intérieur varie la hauteur de leur support : sol, trépieds, pots, jardinières. Vous pouvez même imaginer de réaliser un mur végétalisé, à trouver dans le commerce ou à faire soi-même.

Les plantes grasses sont robustes et peuvent rester en place tout l’hiver. Pour qu’elles s’épanouissent, veillez à ce qu’elles profitent du soleil ainsi que d’un bon drainage pour ne surtout pas stocker l’eau excédante. Plantez-les de préférence après les derniers gels du printemps : début ou mi-mai.

Les différentes plantes succulentes d’extérieur

  • Il existe de nombreuses plantes succulentes d’extérieur. Tout d’abord, les Deslospermas qui englobent de nombreuses espèces assez rustiques dont les très connues pourpiers vivaces. Ce sont des plantes succulentes d’extérieur couvre-sol dont les fleurs se déclinent dans plusieurs couleurs. Elles habillent rocailles, murets et talus. Rustiques, elles supportent les températures élevées mais aussi très basses, jusqu’à -8°.
  • Il y a aussi la joubarbe, de la famille des crassulacées. Elle produit des rosettes de feuilles collées les unes aux autres et laisse éclore aux beaux jours de petites fleurs rose, jaune ou rouge. De la même famille, vous avez également l’Aeonium et ses multiples variétés. Ce « chou en arbre », comme certains l’appelle, voit sa hauteur, selon sa variété, aller de 15 cm à 2m. Il ne nécessite que peu d’entretien, pourvu que les températures ne soient pas trop basses en hiver. 
  • Le sedum, ou orpin, originaire de Chine, détonne. Cette plante grasse rustique est dotée de longues tiges charnues, ses feuilles sont larges et épaisses et ses fleurs comme de petites étoiles allant du rose au marron. Offrez-lui une exposition plein soleil, c’est ce qui lui convient le mieux. Ses feuilles larges, épaisses à l’extrémité pointue la rendent facilement identifiable.
  • L’agave, très répandue au Mexique, ne fleurit qu’une fois au cours de sa vie et meurt après. Ses pires ennemis restent l’eau en abondance et l’humidité.  
  • Le cactus est devenu un incontournable. Il appartient à la famille des cactées. « Arbre à branches », grimpant, globulaire… il arbore des formes et tailles toutes plus particulières les unes que les autres. Ses épines le protègent des animaux, du soleil et captent la rosée. Petite particularité : en général, la plante fleurit la nuit. Elle stocke des réserves de suc pour affronter les périodes de grandes chaleurs. Vous l’avez compris : l’entretien, une fois encore est minime.