Les meilleures marques jusqu'à -70% ici !

Escalier moderne blanc

Face à la situation environnementale critique, de plus en plus d’alternatives sont envisagées pour réduire la consommation énergétique sur la planète. Utilisation de l’énergie solaire, construction rapide et avec matériaux recyclés mais aussi limitation de la pollution, les maisons passives ont été pensées pour s’inscrire dans cette lignée écologique responsable.

Maison passive : définition

La maison passive est par définition une maison dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse. Dans ces maisons, l’énergie est assurée par des apports solaires ou des apports « recyclés » directement à l’intérieur de la maison : matériel électrique ou actions des habitants véhiculant de l’énergie réutilisée à d’autres fins.

Pour obtenir la qualification « passive », une maison doit donc fonctionner dans une logique de sobriété énergétique et donc un certain respect de l’environnement.

Le concept de maison passive est défini par trois critères de base :

  • un besoin en énergie de chauffage inférieur à 5 kWh/m2 par an
  • une étanchéité à l’air inférieure à 0,6 h−1
  • une consommation d’énergie primaire inférieure à 120 kWh/m2/ par an

Comment se passe la construction ?

La maison passive repose sur six grands principes : l’isolation thermique renforcée (fenêtres de grande qualité), la suppression des ponts thermiques, l’étanchéité à l’air, la ventilation double flux, la captation optimale et passive de l’énergie solaire et de la chaleur du sol et enfin la limitation des consommations des appareils ménagers.

De ce fait, pour respecter pour tout cela, la construction nécessite une organisation spécifique. Le plus souvent, la maison passive est en kit et les parties s’assemblent avec stratégie pour ne former qu’un.

Le concept de la Pop up House

Pionnier sur le secteur des maisons passives, le cabinet Pop up House dispose d’une équipe de constructeurs de maison à hautes performances thermiques. Cette équipe a mis au point une maison en kit… qui se monte en seulement quatre jours. Le concept veut que tous les éléments de la structure soient livrés aux bonnes dimensions pour être ensuite, montés comme des legos qui s’emboîtent facilement. Blocs isolants, planches en bois et panneaux énergétiques sont à assembler pour faire marcher le concept d’économie d’énergie. Pop up House mise sur des matériaux recyclés pour que l’aspect respect de l’environnement soit double.

Les maisons proposées par ce cabinet sont disponibles dans un catalogue ou peuvent être réalisées sur mesure. À la fin du montage les dépenses énergétiques faibles, la température homogène et l’utilisation de l’énergie solaire permettent une consommation à 80 % plus basse que dans une maison standard, et ce, été comme hiver. Cette maison pourrait révolutionner le secteur du bâtiment et faire parler d’elle. Construction ultrarapide et simple, matériaux recyclés, consommation légère en chauffage et le tout à un prix imbattable.

Archiblox

Un cabinet d’architecture australien qui conçoit des maisons façon « mobile-home » ou « préfabriqué » moderne de 53 m2. Les maisons Archiblox répondent à toutes les caractéristiques des maisons passives : structure hermétique pour une réduction des dépenses liées au chauffage ou à la climatisation grâce à une isolation performante.

Elle est donc composée de panneaux végétaux amovibles pour l’ombre et la fraîcheur et d’un système géothermique pour réchauffer ou refroidir l’intérieur. Il y a également des baies vitrées, et des panneaux photovoltaïques pour produire l’électricité nécessaire aux habitants. Aussi, les maisons Archiblox sont livrées avec un attirail de mobilier en bois, spécialement pensé pour optimiser l’espace.

Une nouvelle alternative environnementale ?

Impact environnemental positif et faible coût : deux caractéristiques qui font que les maisons passives font de plus en d’adeptes. Et ces adeptes inspirent le plus grand nombre. On pense notamment à Andrew Michler, un américain qui a récemment fait le buzz avec sa maison passive située dans le Colorado. Pour se construire le parfait cocoon écologique, Andrew Michler a fait appel au cabinet de design mexicain Needbased. Le résultat ? Une maison avec murs épais, fenêtres triple vitrages et ventilation minutieuse. Ce qui donne lieu à un coup de maître : même quand la température extérieure est vraiment basse, le thermomètre de la maison affiche un nombre convenable : Andrew Michler aurait déjà relevé 16° chez lui… alors qu’il faisait -10 dehors !

Grâce à une isolation parfaite et à une exposition idéale, le chaud reste toujours à l’intérieur de la maison : plus besoin de chauffage !

Zoom sur les questions économiques

Un des avantages des maisons passives est le faible coût… sur le long terme. En effet, la construction d’une maison passive coûte en moyenne 15 à 25 % plus cher qu’une maison traditionnelle. Il faut donc compter sur un prix de 1 700 à 2 000 euros le m2. Cependant, le fait d’avoir des factures de chauffage quasi inexistantes ou des factures liées à l’électricité, à l’énergie et aux diverses charges, permet de réaliser de belles économies au fil des années.

Aussi, à la revente, une maison passive est le plus souvent synonyme de plus-value immobilière.

Pour bénéficier de toutes nos offres et nos conseils en matière de décoration, inscrivez-vous ici à notre newsletter ! Osez l’écologie ! Et si 2020 était l’année du changement ?