Escalier moderne blanc

Il y a environ 30 ans, le physicien allemand Wolfang Feist et l’ingénieur suédois Bo Adamson ont commencé à collaborer pour créer un nouveau type de maison qui n’avait qu’une seule grande obsession : l’économie d’énergie. Après de nombreuses études et autant de tentatives d’union de leurs forces, la Maison Passive est née.

Aujourd’hui, face à la situation environnementale critique, de plus en plus d’alternatives sont envisagées pour réduire la consommation énergétique sur la planète et cette fameuse Maison Passive est plus que jamais de retour au cœur de l’actualité. Utilisation de l’énergie solaire, construction rapide et avec matériaux recyclés, mais aussi limitation de la pollution, les maisons passives ont été pensées pour s’inscrire dans cette lignée écologique responsable.

Dans cet article, découvrez les différents types de maisons passives et découvrez également en quoi elles ont un impact positif sur l’environnement.

La maison passive est une invention entièrement européenne, et trouve sa principale application en Europe du Nord. Ces dernières années, il s’est également répandu à l’étranger, trouvant de l’espace aux États-Unis, et au cours de la dernière période, il devient de plus en plus populaire également en Italie. Au-delà de la situation géographique, la maison passive est l’expression d’un véritable art de vivre : une maison accueillante et confortable qui fait un clin d’œil à l’ environnement dans un moment si délicat pour notre écosystème.

Que pensez-vous de donner votre contribution en optant pour une maison passive ?

Si vous aussi, vous êtes soucieux de l’environnement, découvrez notre article portant exclusivement sur le mode de vie durable. Rendez-vous ici.

Maison passive : définition

La maison passive est par définition une maison dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse. Dans ces maisons, l’énergie est assurée par des apports solaires ou des apports « recyclés » directement à l’intérieur de la maison : matériel électrique ou actions des habitants véhiculant de l’énergie réutilisée à d’autres fins.

Pour obtenir la qualification « passive », une maison doit donc fonctionner dans une logique de sobriété énergétique et donc un certain respect de l’environnement.

Le concept de maison passive est défini par trois critères de base :

  • un besoin en énergie de chauffage inférieur à 5 kWh/m2 par an
  • une étanchéité à l’air inférieure à 0,6 h−1
  • une consommation d’énergie primaire inférieure à 120 kWh/m2/ par an

Cependant, cela ne signifie pas que pour construire votre maison passive, vous devrez également utiliser des technologies futuristes. En fait, une maison passive est obtenue grâce à la bonne combinaison des principales techniques d’économie d’énergie déjà en vogue dans de nombreuses maisons à savoir : 

  • isolation des murs 
  • utilisation d’appareils thermiques 
  • un positionnement en fonction de la meilleure exposition solaire 
  • un système de ventilation pour récupérer la chaleur en régulant la circulation de l’air entre l’intérieur et l’extérieur. 

En coordonnant soigneusement tous ces éléments et en utilisant des matériaux de qualité, vous pouvez profiter d’une plus grande efficacité énergétique pour votre maison. 

Comment se passe la construction ?

La maison passive repose sur six grands principes : l’isolation thermique renforcée (fenêtres de grande qualité), la suppression des ponts thermiques, l’étanchéité à l’air, la ventilation double flux, la captation optimale et passive de l’énergie solaire et de la chaleur du sol et enfin la limitation des consommations des appareils ménagers.

De ce fait, pour respecter pour tout cela, la construction nécessite une organisation spécifique. Le plus souvent, la maison passive est en kit et les parties s’assemblent avec stratégie pour ne former qu’un.

Le concept de la Pop up House

Pionnier sur le secteur des maisons passives, le cabinet Pop up House dispose d’une équipe de constructeurs de maison à hautes performances thermiques. Cette équipe a mis au point une maison en kit… qui se monte en seulement quatre jours. Le concept veut que tous les éléments de la structure soient livrés aux bonnes dimensions pour être ensuite, montés comme des legos qui s’emboîtent facilement. Blocs isolants, planches en bois et panneaux énergétiques sont à assembler pour faire marcher le concept d’économie d’énergie. Pop up House mise sur des matériaux recyclés pour que l’aspect respect de l’environnement soit double.

Les maisons proposées par ce cabinet sont disponibles dans un catalogue ou peuvent être réalisées sur mesure. À la fin du montage les dépenses énergétiques faibles, la température homogène et l’utilisation de l’énergie solaire permettent une consommation à 80 % plus basse que dans une maison standard, et ce, été comme hiver. Cette maison pourrait révolutionner le secteur du bâtiment et faire parler d’elle. Construction ultrarapide et simple, matériaux recyclés, consommation légère en chauffage et le tout à un prix imbattable.

Archiblox

Un cabinet d’architecture australien qui conçoit des maisons façon « mobile-home » ou « préfabriqué » moderne de 53 m2. Les maisons Archiblox répondent à toutes les caractéristiques des maisons passives : structure hermétique pour une réduction des dépenses liées au chauffage ou à la climatisation grâce à une isolation performante.

Elle est donc composée de panneaux végétaux amovibles pour l’ombre et la fraîcheur et d’un système géothermique pour réchauffer ou refroidir l’intérieur. Il y a également des baies vitrées, et des panneaux photovoltaïques pour produire l’électricité nécessaire aux habitants. Aussi, les maisons Archiblox sont livrées avec un attirail de mobilier en bois, spécialement pensé pour optimiser l’espace.

Dans une maison passive, une isolation thermique efficace est obtenue en augmentant dans un premier temps l’épaisseur du matériau isolant. En ce qui concerne les maisons classiques, les panneaux insérés à l’intérieur des murs ont une épaisseur d’environ 10 centimètres. Dans une maison passive, leur épaisseur triple atteignant jusqu’à 30 centimètres. 

Cependant, ce n’est pas seulement une question d’épaisseur, mais aussi de positionnement. En fait, l’isolation dans une maison passive est placée du côté le plus extérieur du mur plutôt que du côté le plus intérieur. Cette précaution vous garantira une isolation thermique parfaite. 

Maison Passive : quels sont les matériaux à privilégier ?

Les matériaux utilisés dans la conception d’une maison passive sont généralement des matériaux recyclables. L’une des matières premières les plus appréciées est sans aucun doute le bois, élément naturel aux excellentes qualités notamment en termes d’isolation thermique. 

Maison passive rime aussi avec innovation. Des études continues sur la manière de réduire les impacts environnementaux et d’améliorer la performance énergétique des logements ont conduit à des solutions surprenantes. Par exemple, une maison de chanvre et de chaux a été construite en Italie il y a quelques années. La structure portante était en bois, tandis que les murs étaient construits avec un mélange de chanvre et de chaux afin de rendre la maison passive transpirante et bien isolée, au point de ne pas nécessiter de systèmes de chauffage et de climatisation. 

Une maison passive prend forme non seulement à travers de petites maisons indépendantes, mais aussi à travers de grands bâtiments. L’exemple le plus célèbre est certainement le gratte-ciel certifié « passif » à Vienne. La tour de verre mesure plus de 80 mètres de haut et se caractérise par son excellent système de ventilation interne et sa très faible consommation. La production d’énergie est confiée à un mélange parfait entre un système photovoltaïque et un système géothermique. 

Les avantages d’une Maison Passive

Les avantages d’une maison passive sont nombreux. Nous avons vu dans le paragraphe précédent à quel point l’isolation thermique est un élément caractéristique de ce type d’habitation. Tout cela se traduit par la conception de maisons qui ne nécessitent pas l’utilisation de systèmes à gaz, garantissant ainsi des économies d’énergie, mais aussi une plus grande sécurité, évitant les dangers de fuites, d’explosions ou d’incendies.

La maison passive, puisqu’elle ne gaspille pas de chaleur et consomme très peu d’énergie, est un fidèle allié de l’environnement dans la lutte pour sa protection. Les émissions de CO2 résultant de la maison sont minimes. De même que l’énergie produite vient généralement à partir de l’exploitation de panneaux photovoltaïques. Bref, une maison passive est sans aucun doute éco-responsable et représente le choix d’un mode de vie basé sur le bien-être et la durabilité.

Une autre qualité d’une maison passive est le confort de vie. Le système de ventilation mécanique récupère et filtre l’air. Ainsi, l’air est bien moins pollué que ce que nous respirons quotidiennement à l’extérieur. L’échange d’air continu garantit aussi une faible humidité. Cela permet d’éviter la formation de moisissures et d’acariens, également responsables de maladies respiratoires et d’allergies. 

Maison Passive : coût et économie

Le moment est venu de faire des calculs. Combien coûte la construction d’une maison passive ? 

On se doit d’admettre que les coûts sont assez élevés. La cause se trouve, entre-autres, dans l’utilisation de matériaux de haute qualité. De plus, la conception d’une maison passive nécessite le soutien de professionnels d’un certain niveau qui exigeront des tarifs assez élevés. Ainsi, la construction d’une maison passive coûte en moyenne 15 à 25 % plus cher qu’une maison traditionnelle. Il faut donc compter sur un prix de 1 700 à 2 000 euros le m². 

Cependant, l’investissement initial substantiel sera récupéré sur le long terme. Données en main, les calcules permettent de voir qu’une maison passive a besoin en moyenne de 1,5 litre de carburant pour chaque mètre carré de surface habitable contre plus de 10 litres consommés par une maison traditionnelle ! Tout cela se traduit par une économie d’énergie de 90 % par rapport aux normes de consommation actuelles. Et cette réduction se fera surtout sentir sur vos factures ! 

Le fait d’avoir des factures de chauffage quasi inexistantes ou des factures liées à l’électricité, à l’énergie et aux diverses charges, permet de réaliser de belles économies au fil des années. Aussi, à la revente, une maison passive est le plus souvent synonyme de plus-value immobilière

Pour bénéficier de toutes nos offres et nos conseils en matière de décoration, inscrivez-vous ici à notre Newsletter ! Osez l’écologie ! Et si 2020 était l’année du changement ?