petit chien, protéction d'animaux

Depuis plusieurs années, nous apportons une attention toute particulière aux questions environnementales et animales. La durabilité nous tient particulièrement à cœur et devient une préoccupation de plus en plus répandue dans le monde. Il est donc naturel que les consommateurs cherchent des informations sur la provenance des produits qu’ils achètent, ainsi que sur la manière dont ils sont conçus. Comment donc reconnaître un produit « Cruelty Free » et que signifie réellement cette appellation ? On fait le point avec vous.

Un mode de vie

L’appellation « Cruelty Free » ou « Vegan » s’accocie à l’idée de véganisme. Un principe qui se reflète aussi bien dans la nourriture que dans le choix des vêtements et des accessoires. Mais les défenseurs des droits des animaux s’arrêtent rarement là. On vous donne quelques conseils pour réduire votre impact sur la planète :

Réduisez votre quantité de déchets : pour produire et transporter de nouveaux produits, les entreprises utilisent des terres qui ne sont plus accessibles aux espèces animales.

Évitez la consommation de produits jetables et de portions individuelles afin de réduire la production de plastique, qui finit souvent dans les mers et les rivières, impactant la vie de chaque être vivant.

Consommez des aliments de saison et locaux : la consommation d’aliments qui doivent être transportés d’une partie du monde à une autre a un impact considérable sur la Terre et le bien-être animal.

Vérifiez les étiquettes et préférez les cosmétiques “Cruelty Free” et Vegan.

« Cruelty Free », ça vient d’où ?

Muriel Dowding. Connue en Grande-Bretagne pour son engagement et son travail en tant que militante des droits des animaux, la baronne Dowding a utilisé sa position sociale de premier plan pour mettre sous le feu des projecteurs le bien-être animal. En 1959, la britannique a fondé Beauty Without Cruelty pour souligner la souffrance des animaux. Cette organisation de défense des animaux avait pour objectif principal d’éduquer et d’informer le public sur l’exploitation, les abus et la souffrance de tous les animaux et d’offrir des alternatives humaines et non animales. Après avoir gagné la confiance de son public, Muriel Dowding commence la fabrication de cosmétiques vegan.

De là nait l’appellation « Cruelty Free » qui garantit au consommateur que son produit est 100 % sans cruauté, à savoir :

  • Aucun produit fini ou ingrédient qui le compose ne doit avoir été testé sur les animaux.
  • Les fournisseurs doivent fournir une attestation confirmant qu’ils ne pratiquent pas l’expérimentation animale.
  • La marque accepte d’être contrôlée à tout moment par un organisme indépendant.

Comment reconnaitre un produit « Cruelty Free » ?

Depuis 2004, les cosmétiques testés sur les animaux sont bannis en Europe. Un premier pas seulement dans la lutte puisque la loi ne prend en compte que les tests sur les produits finis, et non sur les ingrédients. C’est seulement en 2013 que l’Europe signe une nouvelle loi qui interdit tout produit cosmétique dont le produit fini et les ingrédients auront été testés sur les animaux.

Selon les données officielles de « Cruelty Free » International, encore 80 % des pays autorisent les tests de cosmétiques sur les animaux. C’est pourquoi, il est essentiel et indispensable d’inspecter l’étiquette d’un produit avant de passer en caisse.

Comment le reconnaître ? L’un des labels doit être apposé sur l’emballage. « Leaping Bunny » & « Cruelty Free de PETA » garantissent que la marque ne commercialise pas en Chine et qu’aucun produit ou ingrédient qui les compose n’est testé sur les animaux.

Les produits « Cruelty Free » et vegan dans tous les domaines

En cosmétique

Depuis plusieurs années, plusieurs marques de cosmétique ont fait un grand pas en avant dans la lutte en proposant des produits « Cruelty Free », dans un emballage recyclé ou recyclable. Parmi les marques reconnues on retrouve Lush, l’une des maisons les plus emblématiques dans le domaine, ou encore Urban Decay ou Too Faced. Mais certaines consommatrices, plus exigeantes, souhaitent également s’assurer que les produits qu’elles achètent sont vegan, c’est à dire exempts de toute substance d’origine animale.

Vous pouvez aussi essayer de créer vos cosmétiques vous-mêmes ! On vous explique comment faire ici.

Les produits ménagers

Malheureusement, l’interdiction européenne de l’expérimentation animale ne s’applique qu’aux produits cosmétiques. C’est pourquoi il est important de prêter attention à toutes les autres catégories. Et en particulier les détergents, ceux que vous utilisez certainement chez vous, pour vos lessives.

Adoptez au plus vite le mode de vie durable. Apprenez à créer vous-même vos produits ménagers avec nos conseils et nos ateliers DIY !

Inscrivez-vous gratuitement sur Westwing et retrouvez tous nos articles sur le tourisme ou la maison durable.