Nos villes sont de plus en plus encombrées : véhicules sur véhicules, embouteillages, mauvaises odeurs, nuisances sonores… La principale victime est sans aucun doute l’environnement, mais notre santé n’en profite pas non plus. Dans les grandes villes, la pollution de l’air a atteint des niveaux inquiétants. Les fameuses particules fines remplissent l’air et font trop souvent l’objet de débats dans les journaux. Mais que pouvez-vous faire à votre petite échelle pour inverser le cours des choses ? Zoom sur la mobilité durable.

Que signifie mobilité durable ? 

Le Word Business Council for Sustainable Development donne une définition très précise de la durabilité environnementale. La mobilité durable, c’est donner aux personnes la possibilité de se déplacer librement, de communiquer et d’établir des relations sans jamais perdre de vue l’aspect humain et environnemental, aujourd’hui comme demain.

Cet horizon n’est pas une utopie, mais il peut être atteint avec un effort commun et avec la conscience de toute une communauté… Ce qui n’est pas une chose simple ! Le développement de la mobilité durable passe par une meilleure utilisation des ressources publiques.  

Découvrez aussi notre série d’articles traitant en détail les différents aspects du mode de vie durable !

L’un des premiers points est d’encourager les transports locaux en les rendant plus accessibles et plus éco-durables. Le transport n’est que l’un des nombreux points de départ pour activer un cercle vertueux qui conduit nos villes à se transformer en des lieux plus sûrs et plus vivables dans lesquels il est également possible d’augmenter l’emploi et le système économique local. 

Bref, parler de mobilité durable ne signifie pas simplement améliorer les possibilités de déplacement pour chacun de nous, mais améliorer nos vies à 360°, en partant de l’aspect environnemental jusqu’à l’économique.  

De plus, la technologie peut contribuer de manière significative à la mobilité durable : l’hybride et l’électrique offrent la possibilité de développer des moyens de transport respectueux de l’environnement avec zéro ou presque zéro émission. 

La mobilité durable ne se réalise pas seulement grâce à la technologie, mais aussi à travers des incitations à changer les modes de pensée et les habitudes. Pistes cyclables, services d’autopartage, mobilité électrique… Ce ne sont que trois exemples de transports plus verts et respectueux de l’environnement. 

Quelques faits à savoir… 

Souvent, pris par la frénésie de notre quotidien, nous ne réalisons pas à quel point la situation environnementale devient alarmante et dangereuse pour notre santé. Voici quelques données pour un petit aperçu… 

Secteur des transports 

Il consomme un quart de l’énergie produite dans le monde. 40 % est utilisé dans le trafic urbain. La principale source d’énergie du secteur est représentée par le charbon fossile, parmi lesquels le pétrole se distingue, qui est la principale cause de la production de gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique de plus en plus préoccupant. 

Pollution de l’air 

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé, 92 % de la population mondiale vit dans des endroits où la qualité de l’air représente un risque pour la santé. Parmi les substances les plus dangereuses figurent les fameuses poussières fines qui atteignent chaque année une concentration dangereuse selon les régions. 

Constructeurs automobiles 

La diminution des gaz à effet de serre dépend également du choix de conception des principaux constructeurs automobiles. Pendant toute la dernière décennie du siècle dernier, la question n’a pas semblé intéresser les grandes marques et les émissions de CO² ont augmenté de manière significative. Ce n’est que ces dernières années qu’il y a eu une reprise grâce au développement de gammes de voitures basées sur l’électrique et l’hybride. 

Comment parvenir à une mobilité durable ? 

La mobilité durable se réalise à partir de ces petits gestes que vous aussi pouvez faire tous les jours. Si les voitures électriques ou hybrides ne sont pas encore à la portée de tous, vous pouvez toujours limiter l’utilisation de votre voiture. 

Si vous n’avez pas besoin de parcourir de longues distances, vous pouvez opter pour une belle promenade ou une belle balade à vélo. En faisant cela, vous obtiendrez deux types d’avantages : l’un de nature économique en raison des économies de carburant et l’autre lié à votre bien-être physique. En fait, bouger sur ses propres jambes améliore notre forme et le fonctionnement de notre système circulatoire ! 

Et quand vous ne pouvez pas vous passer de votre voiture ? Utilisez les transports en commun ! De plus, les services d’autopartage sont également de plus en plus répandus, vous offrant la commodité d’une voiture en cas de besoin, mais en même temps limitant le nombre de véhicules dans la ville. 

Le chemin de la durabilité est encore long. La chose la plus importante à faire est sans aucun doute de changer de mentalité. Le plus gros effort est de changer nos habitudes. Sachez qu’il suffit de 28 jours pour adopter définitivement une habitude et ce n’est impossible !

Les enjeux de la mobilité durable 

Les enjeux sont multiples… Réduire l’impact environnemental des transports, premier secteur émetteur en France. Ensuite, réduire la pollution de l’air pour améliorer la santé des Français. Développer des solutions de mobilité durable pour tous en ville comme à la campagne. Enfin, faire de la mobilité durable une opportunité pour l’emploi. Ce n’est pas encore gagné mais avec de la volonté, rien n’est infaisable !