salle à manger moderne avec suspension design comme éclairage d'intérieur

L’éclairage intérieur de la maison a un rôle à la fois pratique et esthétique. Il doit être adapté aux besoins de la pièce et à l’ambiance recherchée. Véritable élément décoratif, il doit s’intégrer parfaitement avec le style de votre intérieur. Obtenir un bel éclairage tient compte de plusieurs paramètres : multiplier les sources lumineuses, choisir les couleurs adaptées et diriger la lumière dans la bonne direction pour valoriser la déco. Un exercice de style à manier, dont nos experts vous livrent tous les secrets ! Pour un éclairage intérieur de la maison réussi, suivez le guide !

Quels sont les différents types d’éclairage pour l’intérieur ?

Vous entamer peut-être un grand projet de rénovation et vous réfléchissez à l’éclairage ? Tout d’abord, sachez qu’il existe différents types d’éclairage permettant d’apporter une lumière artificielle dans votre intérieur lorsque la lumière naturelle n’est plus suffisante. Chaque éclairage répond à un besoin précis en fonction de votre activité et de vos envies. Pour un résultat réussi, répartissez harmonieusement les éclairages dans les pièces de votre intérieur.

L’éclairage intérieur général

Comme son nom l’indique, l’éclairage général vise à éclairer l’ensemble d’une pièce. Il prend souvent la forme d’un plafonnier ou d’une suspension à allumer dès l’entrée. Cet éclairage de plafond permet généralement un apport de lumière suffisant pour s’orienter. On le retrouve dans les pièces de vie telles que le salon, la salle à manger et la cuisine.

  • L’éclairage d’ambiance : cet éclairage d’appoint sert à installer une atmosphère apaisante et feutrée dans la pièce. Moins intense et plus douce que l’éclairage principal, sa luminosité peut se moduler à l’aide de variateurs. L’éclairage d’ambiance est idéal pour recevoir vos amis au dîner ou pour une soirée télé cocooning. Halogènes, lampes à poser, appliques, lampes de lecture… Il existe de nombreuses possibilités pour réussir cet apport ponctuel de lumière.
  • L’éclairage fonctionnel : il est prévu pour faciliter les activités de la maison, telles que la cuisine, la lecture, le travail, le bricolage… L’éclairage fonctionnel permet de réaliser ces activités confortablement et en sécurité. Répondant à un besoin très ciblé, il se présente souvent comme un éclairage directionnel (dirigé vers l’activité à réaliser) et assez lumineux : lampe éclairant un plan de travail ou un évier, spots de salle de bain, lampe articulée pour la lecture …
  • L’éclairage décoratif : avec une fonction dédiée à la déco, l’éclairage décoratif sert à valoriser vos tableaux, statues, objets, gravures, plantes… Il est avant tout directionnel (dirigé vers l’objet à mettre en valeur) et peut se présenter sous la forme de spots orientables ou de petits luminaires inclinables. Comme l’éclairage d’ambiance, il contribue à installer une atmosphère apaisante en créant des zones lumineuses et des zones ombragées.

Quel luminaire choisir pour chaque pièce de la maison ?

Afin de réussir votre éclairage intérieur tant sur le plan pratique que décoratif, adaptez les apports de lumière aux fonctions de la pièce et harmonieusement répartis. Alors quel luminaire choisir ? Réfléchissez en amont à l’ambiance lumineuse que vous souhaitez instaurer dans chaque pièce de votre maison.

L’éclairage dans le séjour et la salle à manger

Pièces de vie principales, c’est dans le séjour et dans la salle à manger que vous passez la majeure partie de votre temps : repas en famille, moment de lecture, soirée cocooning… Les activités sont variées et l’éclairage doit donc être modulable. Dans l’idéal, choisissez un plafonnier ou un lustre en guise d’éclairage principal. Multipliez les sources de lumière avec un éclairage d’appoint ou d’ambiance : une lampe halogène pour varier l’intensité lumineuse et plusieurs lampes à poser sur les meubles. En touche finale, prévoyez une petite guirlande qui complètera cette atmosphère cosy !

L’éclairage dans la cuisine

L’éclairage de la cuisine a une fonction très importante. Lorsque vous préparez vos repas ou manipulez des ustensiles de cuisine, il vous faut un apport de lumière suffisamment important. Privilégiez un éclairage général avec une grande suspension au-dessus d’un îlot de cuisine par exemple ou des spots de plafond. Dans l’idéal, équipez-vous d’un variateur d’intensité lumineuse. Complétez l’éclairage principal avec un éclairage directionnel : placez des spots orientés vers l’espace de cuisson, les plans de travail et l’évier.

L’éclairage dans la salle de bains

Votre salle de bains doit être bien illuminée, surtout si elle n’est pas exposée à la lumière naturelle. C’est dans cette pièce que vous vous livrez à des activités de précision ! Rasage, épilation, maquillage… Votre miroir doit être équipé d’un éclairage fonctionnel suffisamment puissant ! Agrémentez-le de spots lumineux à orienter en fonction de vos besoins. Multipliez les apports de lumière avec un plafonnier, voire un éclairage d’ambiance pour vos moments de détente dans le bain.

L’éclairage dans les chambres

La chambre est la pièce destinée au repos. L’éclairage doit donc y être tamisé, feutré et apaisant. Privilégiez des sources de lumière à plusieurs endroits de la chambre : des lampes de chevet de chaque côté du lit pour vos moments de lecture et une suspension avec une lumière douce pour vos autres activités. Les appliques sont également bien adaptées à la chambre. Comme dans le salon, une guirlande apportera une touche cosy et douillette. Privilégiez des ampoules jaunes, plus chaleureuses que les ampoules blanches.

L’éclairage dans le bureau

Le bureau est votre pièce de travail. De ce fait la lumière doit donc être confortable. Elle n’est ni trop intense, ni trop faible pour ne pas fatiguer vos yeux. Privilégiez 2 types d’éclairage : un principal avec un plafonnier et un fonctionnel avec une lampe de bureau modulable.

L’éclairage dans l’entrée

Dans l’entrée, l’éclairage doit être suffisant pour trouver vos clés et ranger vos chaussures. Ajouter des éclairages décoratifs et tamisés pour installer une ambiance zen et accueillante dès l’entrée dans la maison.

Comment intégrer l’éclairage intérieur de la maison à la décoration ?

  1. Éclairer pour mettre en valeur sa déco

    La mise en valeur de la déco passe aussi par son éclairage ! Pour cela, les éclairages d’ambiance et décoratifs remplissent parfaitement leur rôle. Choisissez des spots ou des appliques à orienter ou à incliner dans la direction de votre choix : vers un objet, un meuble, une plante ou une bibliothèque. Idéalement, valoriser votre déco avec une lumière de faible intensité pour éviter les effets de chaleur.

  2. Bien choisir ses luminaires

    Le luminaire intérieur a un rôle d’éclairage (principal, d’appoint, directionnel…), mais en tant qu’objet décoratif, son aspect esthétique a toute son importance ! Pour savoir quel luminaire choisir, réfléchissez au style de la pièce. Il doit s’y intégrer harmonieusement : un lampadaire design ou des spots encastrés pour un salon moderne, une suspension en métal pour une cuisine de style industriel, un lustre en bois pour une salle à manger rustique ! Selon la forme, le matériau et la couleur choisis, le rendu sera très différent !

  3. Multiplier les sources de lumière

    Grâce aux nombreux apports lumineux dans votre intérieur, jouez sur les variations et changez d’ambiance au gré de votre humeur ! Dans l’idéal, prévoyez 3 sources de lumière par pièce et diversifiez les types de luminaires : suspension, lampe à pied, lampe à poser, spots, appliques… Si votre installation électrique vous le permet, optez pour des variateurs. Réussir l’éclairage intérieur de la maison tient à un apport lumineux orienté et bien dosé.

  4. Diriger les éclairages

    Que l’éclairage soit direct (la lumière se projette directement sur la surface à éclairer), indirect (la lumière se projette sur une surface réfléchissante, telle qu’un mur, un plafond ou un sol) ou mixte (le faisceau lumineux est divisé en 2), il est primordial de le diriger dans la bonne direction et avec la bonne intensité. Créez des effets de lumière avec un éclairage bien orienté. Par exemple, dirigez la lumière vers le plafond afin de le mettre en valeur et de créer du volume.

Luminaire intérieur : choisir ses ampoules

Les ampoules doivent être adaptées au luminaire et à l’intensité de l’éclairage recherché.

Quels critères prendre en compte ?

  • la température de couleur : elle se mesure en kelvins (K). Par exemple, à 2 000 K, la couleur est chaude et tire vers le rouge. À 2 700 K, elle s’oriente vers le jaune. À 4 000 K, elle s’apparente à une couleur blanche. Au-delà de 6 000 K, elle tend vers les couleurs froides comme le bleu. Privilégiez les couleurs chaudes pour les ambiances feutrées dans le salon et les couleurs froides pour les éclairages fonctionnels dans la salle de bain.
  • l’indice de rendu des couleurs (IRC) : il exprime la capacité d’un luminaire à restituer une couleur.
  • l’intensité lumineuse : elle se mesure en lumen (lm). Plus les lumens sont élevés, plus la lumière sera intense.

De préférence, choisissez des ampoules de nouvelle génération et des ampoules LED qui nécessitent une moindre consommation.

Pour un éclairage intérieur de la maison réussi :

  • variez les luminaires en dosant correctement leur puissance ;
  • choisissez les bonnes couleurs d’ampoules selon l’atmosphère recherchée ;
  • dirigez la lumière pour créer des effets de style et mettre en valeur votre mobilier et votre déco !

Besoin d’inspiration pour sublimer votre déco avec un éclairage intérieur ? Inscrivez-vous à la newsletter Westwing et découvrez notre sélection de luminaires ! Profitez des ventes privées et de réductions jusqu’à 70 % !

Notre sélection d’éclairage pour l’intérieur