Plantes et arrosoir sur un balcon

Cultiver ses fruits, légumes et plantes aromatiques est un rêve pour bon nombre de citadins. Et bonne nouvelle, le potager urbain n’a rien d’inaccessible. Dans une jardinière sur une terrasse, un balcon ou sur le toit, Westwing vous explique comment vous offrir un potager urbain.

Il n’est pas évident d’avoir un jardin potager en ville mais pas impossible. Avec un bon aménagement, vous pourrez vous adonner aux joies du jardinage que vous ayez un jardin, une terrasse ou un balcon. Il n’y a pas de secret, tout est question d’optimisation. Dans un petit jardin, pensez à jouer sur les « étages » pour gagner plus d’espace à planter qu’en restant sur un même niveau.

Sur un toit végétalisé ou encore un balcon, le conseil est le même. Variez les contenants : jardinières, bacs, pots, leur hauteur, etc. Placez-les au sol, mais aussi à la verticale : sur un mur ou une rambarde (jardinière placée à l’intérieur pour éviter tout problème), des structures (porte-plantes, potagers sur pieds, panneaux, grilles, etc.) ont été imaginées pour permettre ce genre d’installation.

Envie de sublimer votre décoration extérieure ? Abonnez-vous vite à la newsletter Westwing et faites le plein d’inspirations.

Comment réaliser un potager de ville en pot ou en jardinière ?

Pots et jardinières en terre, en bois, en plastique, en pierre, en feutre, etc. A vous de voir. Mais retenez avant de choisir leur emplacement que, selon la taille et le matériau, certains contenants ne pourront pas être déplacés facilement, voire pas du tout. Votre potager aura besoin de lumière : alors que dans le Sud on cherchera pour lui un peu d’ombre, dans le Nord on privilégiera le soleil. Pensez-y en les plaçant.

Créer un portager en pot ou en jardinière est assez simple :

  • Déposez de la terre d’argile au fond de votre pot ou jardinière, puis le terreau (éventuellement du compost).
  • Semez vos graines et paillez. Cela permettra de retenir l’eau.
  • Gardez bien à l’esprit que vous ne pourrez pas cultiver les mêmes légumes dans une jardinière, un carré, ou un pot. Choisissez-les selon l’espace qu’offre votre contenant. Pourquoi ne pas imaginez une jardinière à salade, un pot à tomates ou encore à plantes aromatiques ?
  • Inspirez-vous de la permaculture. L’idée ? Reproduire dans ses propres cultures ce qu’offre la nature environnante.
  • Insecticides et engrais sont à proscrire bien sûr ! Mais bonne nouvelle, un jardin potager travaillé de cette façon vous demandera moins d’efforts que dans un espace vert classique.

Un carré potager

Celui-ci dispose d’un volume si important qu’il permet d’y cultiver des plantes variées dans des conditions quasi « naturelles ». En effet, celui-ci se pose à même la terre (on les voit souvent sur les toits végétalisés), à moins qu’il soit sur pieds ou que vous deviez le poser sur le sol d’une terrasse ou un balcon. Dans ce cas, le carré sera doté d’un fond avec un système de drainage ou une réserve d’eau pour éviter les débordements.

Quelles plantations pour un potager urbain ?

Oignons, tomates, poivrons, fraisiers, laitues, choux, aubergines, citronniers ou encore plantes aromatiques ? Vous pouvez cultiver dans un potager de ville ce que bon vous semble, à condition bien sûr que vous disposiez de la place nécessaire.

  • Vous devez pouvoir accéder à chacune de vos cultures pour les entretenir.
  • Le balcon et les diverses installations doivent pouvoir supporter le poids de vos fruits et légumes.
  • Les végétaux que vous plantez doivent se plaire dans votre région ainsi qu’à l’emplacement que vous leur avez choisi.

Selon la saison, l’ensoleillement ne sera pas le même et certaines plantations devront être déplacées : prévoyez une planche à roulettes sur laquelle placer les contenants les plus lourds.

Vous ne pouvez pas les changer de place ? Tendez une voile d’ombrage ou ouvrez un parasol pour protéger ces végétaux qui n’apprécient pas le plein soleil trop chaud, à l’instar de la betterave ou de la laitue. Consulter notre calendrier de semis pour savoir comment choisir vos fruits et légumes.

Bien arroser son potager urbain

L’arrosage est primordial. Si vous savez que vous serez amené à vous absenter, ou si vous craignez d’oublier de le faire, investissez dans des pots à réservoir ou dans un système d’arrosage automatique. Pensez à récupérer l’eau de pluie et y déverser un peu de compost ou utilisez une eau nutritive. Vous plantations apprécieront.

A noter : certains végétaux boivent plus que d’autres. Soyez certain de ne pas noyer vos cultures potagères, en plantant à leur côté des plantes aromatiques comme le persil, la ciboulette, qui boivent énormément.