Nous livrons ! Droit de retour prolongé jusqu´au 31.01.2021

Jardin style zen avec table basse en bois et coussins de sol de couleurs différentes

Appelés « zen » grâce de la quiétude qu’ils imposent, ces jardins font en réalité référence à une catégorie bien précise d’espaces extérieurs : les jardins relaxants inspirés des jardins japonais et du concept du Feng Shui. Grâce à un aménagement de jardin bien pensé et grâce à l’apport d’éléments de décoration clin d’œil à la nature, ces fameux jardins ressemblent à une véritable prolongation de la nature accolée à une maison. Le jardin zen constitue en effet un mariage du végétal et du minéral mais aussi un paysage relaxant spécialement conçu pour apporter calme, zénitude et paix intérieure. Fontaine à eau, sièges en bambou, galets géants, plantes spécifiques… voici nos conseils et astuces pour transformer votre espace extérieur en jardin zen qu’importe la surface et qu’importe le budget.

Il y a un silence complet. Vous marchez lentement, très calmement, complètement détendu, à travers ce jardin zen. Un jardin caractérisé par des pierres, de la mousse, du sable, des plantes, des fleurs colorées et un point d’eau. Votre regard se pose sur le petit paysage relaxant en face de vous, que forme ce jardin. Ce jardin apporte la paix intérieure… rien qu’avec par son agencement. Êtes-vous prêt à créer votre jardin zen ?

Jardin zen et jardin japonais : quelles différences ?

L’appellation « jardin zen » est très souvent associée à l’expression « jardin japonais ». C’est tout simplement car les jardins zen que nous aimons créer aujourd’hui sont directement inspirés des fameux jardins relaxants chinois et japonais.

Plus que de simples jardins, les jardins japonais sont, depuis le XIVe siècle, de véritables œuvres d’art. À cette époque, le bouddhisme devient dominant au Japon et les codes de cette religion s’imposent dans tous le pays. Le bouddhisme est en effet réputé pour sa recherche constante de la méditation et de la paix intérieure. Si le jardin zen est initialement situé dans les temples et monastères, il se démocratise et aide tous les citoyens à miser sur la détente.

De nos jours, on distingue plusieurs jardins asiatiques :

  1. Le jardin chinois : tout l’inverse des jardins d’Occidents ! Exit la symétrie, le jardin chinois est un jardin dans lequel on se promène comme dans une forêt relaxante. Ce jardin recrée le monde en miniature : petites vallées et collines pour représenter les montagnes, fontaines à eau et bassins pour représenter les rivières.
  2. Le jardin japonais « Tsukiyama-niwa » : une forme de jardin chinois qui s’agence autour d’un bassin
  3. Le jardin japonais « Karesansui » : le vrai jardin zen ! Un espace vert directement inspiré du courant bouddhiste zen. À noter que « Kare-san-sui » signifie « paysage sec ».

3 codes à respecter pour créer un jardin japonais

Avant de se lancer dans l’aménagement d’un jardin zen, il faut retenir que le jardin zen reproduit les paysages naturels dans ses moindres détails. Aussi, il constitue l’inverse du jardin à la française : les lignes droites sont à éviter. Place au déséquilibre et aux asymétries mais aussi à la simplicité et à la sobriété. En général, le jardin zen trouve sa place dans un coin à l’ombre et bien sûr, le vert est le maître-mot.

Le jardin zen doit être un mariage parfait entre le minéral et le végétal.

  1. Disposer des pierres

    Dans un jardin zen, les pierres servent de petit chemin. Elles sont à placer à même la terre pour servir de repose-pieds et ainsi éviter de fouler la verdure, en l’occurrence, la mousse qui est privilégiée au détriment du gazon et de l’herbe. On les dispose sans suivre une ligne droite mais plutôt de manière à former un chemin arrondi asymétrique, le plus naturel possible.

  2. Oser la mousse

    C’est un fait : la mousse est la seule plante autorisée dans les jardins zen classiques ! Considérée comme un symbole de sagesse, la mousse est aussi particulièrement bonne pour l’immersion méditative.

  3. Mettre à l’honneur le point d’eau

    Indispensable dans tous les jardins zen, le point d’eau sert à la fois à valoriser l’espace et à apporter une autre source sonore de quiétude. Il est symbole de pureté et d’élégance.

Les éléments de décoration indispensables

Pour respecter cet aspect nature et jungle asiatique, les éléments de décoration se doivent d’être précis : vous devez avoir le souci du détail !

  • Le bambou est roi ! Ainsi, vous miserez sur une table de jardin en bambou, un banc en bambou, un fauteuil d’extérieur en bambou, un transat en bambou ou encore un lit de repos en bambou pour constituer votre salon de jardin zen.
  • Les plus amoureuses de modernité et de design pourront opter pour tous ces accessoires… en bambou noir ! Idéal pour allier nature et chic.
  • Vous pouvez également acheter des tiges de bambou naturel pour créer une haie ou délimiter l’espace de votre jardin zen. Rien ne vous empêche, si vous avez un très grand espace, d’avoir une moitié de jardin « zen » et une autre moitié moderne à la française.
  • Pour l’éclairage, il convient de garder sa ligne de conduite. Oubliez les néons et les appliques modernes, on se rue sur les lanternes en fer forgé et les suspensions en bambou.
  • Puisqu’il n’est pas toujours simple de construire un petit étang au milieu du jardin, on ruse en achetant une petite fontaine à eau… ou tout simplement en remplissant un immense vase en pierre ou en marbre, avec de l’eau.
  • Pour les petits budgets, sachez qu’il n’y a pas forcément besoin d’accumuler les accessoires : la singularité est le maître mot ! Ainsi, une seule jolie petite lanterne suffit, tout comme un simple apport de pierres, de statuettes Bouddha ou de statuettes animalières tigre ou singe.

Jardin zen : sur quelles plantes miser ?

Que serait un jardin zen sans cerisier japonais ? De plus en plus prisé, ce sublime arbre aux fleurs rose clair trouve ici toute sa place. On pense aussi aux arbustes comme le rhododendron, l’azalée, l’andromède du Japon mais aussi au hêtre, à l’amandier, au sophora japonais. Sans oublier la glycérine rose ou blanche, l’érable pourpre du Japon, les cheveux d’ange… et le bambou !

Jardin zen miniature : comment aménager un petit espace ?

Si vous n’avez pas de grand espace pour un jardin zen conséquent, sachez qu’il est tout de même possible de créer un mini-havre de paix sur une petite terrasse, un petit balcon… ou même dans un coin de son intérieur ! Il suffit de délimiter un petit coin et de l’aménager avec des éléments rappelant les codes du jardin japonais : petit tapis marron foncé pour rappeler la terre, petite boîte remplie de terre ou de sable avec petites pierres, petite statue ou cache-pot à l’effigie de Bouddha, mini-fontaine.

Grâce aux ventes privées Westwing, profitez de réductions allant jusqu’à -70% ! Moderniser votre jardin à petit prix ? C’est simple, inscrivez-vous ici !