façade avec jardin vertical

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un grand extérieur. Grâce au jardin vertical, avoir un joli potager est à la portée de tous, même sur les espaces les plus réduits. À la fois esthétique, pratique et écologique, le jardin vertical constitue une véritable alternative au manque de place. Grand mur végétal, petit potager suspendu, étagères, balconnières… cette façon de cultiver les plantes hors-sol se décline sous plusieurs formes, pour tous les goûts et tous les budgets ! Comment créer un mur végétalisé ou un potager mural ? Quels sont ses avantages ? Quelles plantes choisir et comment l’entretenir ? Nos experts vous donnent les meilleurs conseils pour réussir la conception de votre jardin vertical.

Qu’est-ce qu’un jardin vertical ?

Comme son nom l’indique, le jardin vertical est un espace où l’on cultive les plantes verticalement ! La culture se réalise donc hors-sol, généralement sur un mur, une façade ou tout autre revêtement vertical. On en distingue deux types :

le mur végétal : il s’agit souvent d’un mur recouvert de végétation grimpante dont les racines sont plantées dans le sol ;
le potager vertical : idéal pour les petits balcons, il permet de cultiver des plantes comestibles, des herbes aromatiques ou encore des fleurs sur des niveaux hors-sol disposés les uns au-dessus des autres.

Quelle que soit sa forme ou son utilité, le jardin vertical est considéré comme un espace de vie. Il constitue une excellente option si vous souhaitez un peu de verdure sur une superficie réduite (petites terrasses ou petits balcons de ville).

Quels sont ses avantages ?

  • Premièrement, le jardin vertical peut avoir une fonction esthétique : il cache un mur disgracieux ou comble un vide sur une façade un peu terne. S’il est bien entretenu et agréable à regarder, il devient un véritable élément de décoration dans votre jardin, sur votre terrasse ou votre balcon.
  • D’un point de vue écologique, sachez que vos plantes purifient l’air. Elles filtrent les poussières fines de l’air et transforment le CO2 en oxygène. De plus, le jardin vertical permet d’optimiser les surfaces cultivables sans impacter l’environnement.
  • À l’intérieur comme à l’extérieur, le jardin vertical réduit le bruit environnant. Il fonctionne comme une barrière insonorisante. S’il est à l’intérieur, il participe également à réguler la température dans votre logement. Sur une terrasse ou un balcon, il protège contre le soleil, la pluie et le vent, tout en végétalisant la surface. S’il est assez dense, il peut même vous cacher des vis-à-vis et vous préserve d’être à la vue de vos voisins.
  • Les plantes sont excellentes pour le système nerveux. Elles ont un effet positif sur le stress et aident à se détendre.
  • Lors de la récolte, la culture hors-sol est bénéfique pour le corps : il n’y a pas besoin de se baisser pour ramasser les légumes, ce qui peut être douloureux pour le dos ou les genoux. De plus, le fait d’être en hauteur évite aux plantes d’être abîmées par les maladies ou par certains parasites (escargots…).

Comment faire un jardin vertical ?

  1. Pour créer un jardin vertical, vous aurez tout d’abord besoin d’un mur porteur : un mur de jardin ou un mur d’intérieur. À défaut, utilisez une structure préfabriquée et prête à l’emploi : une étagère de jardin, une échelle de décoration, une suspension murale ou un sac multi-poches à accrocher sur une rambarde de balcon. De préférence, optez pour des matériaux durables et de qualité. Les piliers de votre pergola sont un support idéal pour vos plantes grimpantes.
  2. Lorsque votre support est prêt, choisissez les jeunes plants ou graines de plantes que vous souhaitez cultiver. Ces dernières doivent être adaptées à l’espace prévu pour les faire pousser. Dans un potager vertical, préférez les légumes prenant peu d’espace et ne nécessitant pas un enracinement trop profond. Les herbes aromatiques se cultivent généralement très bien dans un jardin en hauteur !
  3. Vous aurez également besoin d’un substrat (la base nutritive dans laquelle on cultive les plantes) adéquat et de qualité.
  4. Bien évidemment, un arrosage régulier, du soleil et de la chaleur vous permettront d’obtenir vos premières récoltes !

Si vous êtes adepte du DIY, créez votre jardin écologique vous-même avec des matériaux recyclés ou de récupération : un jardin vertical en palettes, un potager en gouttières, des bouteilles en plastique ou des boîtes de conserve en guise de pots, des bacs… La planète vous remerciera !

DIY : comment créer son jardin vertical aromatique ?

Vous êtes adepte du DIY ? Vous adorez les bons petits plats ? Quoi de plus agréable que de faire pousser soi-même ses herbes aromatiques ! Récoltez les fruits de son propre travail est tellement plus satisfaisant que d’aller les acheter dans le commerce. Comme pour un jardin vertical classique, l’aromatique se réalise rapidement et avec un petit budget.

Ce qu’il vous faut :

  • des boîtes de conserve ;
  • du fil ;
  • une bombe de peinture ;
  • une perceuse ;
  • du ruban adhésif ;
  • du papier aluminium ;
  • des ciseaux ;
  • des plantes aromatiques.
  1. Lavez les boîtes de conserve, puis percez un trou de chaque côté de la partie supérieure de la boîte. Ces trous serviront d’accroche à votre pot.
  2. Fixer une bande de ruban adhésif au milieu de la boîte de conserve. Recouvrez la partie haute de la boîte de papier aluminium (fixez-le avec du ruban adhésif).
  3. Peignez de la couleur désirée la partie de la boîte laissée à découvert. Lorsque la peinture est sèche, retirez le ruban adhésif et le papier d’aluminium.
  4. Passez le fil à travers les trous et faites un nœud pour suspendre votre pot.
  5. Plantez basilic, persil, thym ou toutes autres plantes aromatiques de votre choix pour un joli jardin suspendu dans votre cuisine.

Profitez de votre propre récolte et étonnez vos proches avec un délicieux repas entièrement fait maison !

Westwing-DIY-aromatique

Quelles plantes choisir ?

Avant de vous lancer dans le projet de création d’un jardin vertical, déterminez le type de jardin que vous souhaitez cultiver.

Préférez-vous un mur végétal avec des plantes grimpantes ?

Dans ce cas, le choix des plantes dépend du temps que vous pouvez consacrer à l’entretien. Par exemple, le jasmin ou l’hortensia grimpant n’ont pas besoin d’être taillé très souvent, contrairement à la glycine et ses belles fleurs mauves qui nécessitent une taille régulière.

Le choix dépend également du niveau d’ensoleillement du mur : le camellia japonica, les fougères et les pervenches peuvent être exposés à l’ombre, tandis que les rosiers, la sauge, l’heuchère, la mélisse et le géranium vivace aiment être exposés au soleil. De manière générale, préférez des plantes résistantes aux saisons et aux années. Cela vous évitera de devoir les replanter chaque année.

Vous penchez plutôt pour un potager vertical ?

Privilégiez les légumes légers qui n’ont pas des racines trop profondes : la salade, les tomates cerises, les radis, les fraisiers grimpants, les pois, les haricots, les cornichons… Ces légumes poussent en hauteur, ce qui est idéal pour votre jardin vertical ! Du côté des plantes aromatiques, optez pour le persil, la ciboulette, la menthe, la coriandre, le thym… En plus d’être décoratif, votre jardin mural vous permet de réaliser de succulents plats.

Comment l’entretenir et le cultiver ?

Votre jardin vertical est prêt ? Il est maintenant temps de l’entretenir avec soin. Dès l’achat des jeunes plants, vérifiez que toutes les plantes soient saines afin d’éviter la propagation des maladies. Elles doivent être cultivées dans un endroit le plus proche de leur environnement naturel. Pensez à bien arroser d’eau les plantes ayant leurs racines dans le sol. Cela créera davantage d’humidité pour aider les racines à bien descendre.

Vos plantes en pot doivent être arrosées régulièrement. Privilégiez l’arrosage en soirée durant l’été (pour éviter l’évaporation de l’eau en cas de journées trop ensoleillées) et en matinée durant le reste de l’année. L’entretien de vos plantes passe également par leur taille : certaines espèces peuvent rapidement devenir envahissantes. Prévoyez des accessoires de jardin, tels qu’un sécateur. Si le travail est trop important ou présente un danger de sécurité, n’hésitez pas à faire appel à un élagueur professionnel.

Afin de découvrir toutes nos astuces de déco de jardin, accessoires, bons plans… abonnez-vous à la newsletter Westwing et profitez de nos ventes privées et de réductions jusqu’à 70 %.