Les meilleures marques jusqu'à -70% ici !

Fleurs de cerisier

Le jardin zen est souvent la première chose qui nous vient à l’esprit quand on pense au Feng Shui.  Un jardin japonais respire le calme et est équilibré. Le jardin regorge de significations, de symbolisme et de traditions. On y retrouve encore une fois les trois éléments de base: l’eau qui représente la vie, les pierres qui symbolisent la paix et le vert qui représente la nature.

Le nom japonais de cette forme de jardin est Kare-san-sui qui se traduit librement par paysage sec. Cela indique déjà ce qui sera primordial : les plantes et l’eau. Dans cet article, nos experts vous donnerons tous leurs conseils et vous éclairerons sur tout ce à quoi il faut faire attention durant la conception du jardin. Nous vous présenterons les différentes options de design qui peuvent transformer votre espace extérieur en un jardin asiatique de rêve où l’on peut se ressourcer.

Espace extérieur zen : comment créer un jardin japonais ?

Un jardin japonais a des formes naturelles et organiques et forme un bel équilibre entre les plantes et les espaces ouverts. C’est un endroit spécial qui appel immédiatement au calme et à la détente. Grâce à l’ambiance agréable qui s’y instaure, vous pourrez échapper à l’agitation de la vie quotidienne et vous y reposer. La belle verdure et les clapotis de l’eau dans l’étang offrent la paix. 

Les éléments indispensables au jardin japonais

  • Les rochers et les pierres jouent un rôle essentiel dans la décoration du jardin japonais. Ils peuvent symboliser à la fois des montagnes et des figures. Ils sont généralement placés au premier plan, tout le reste les entoure.
  • Le sable (parfois aussi le gravier) est versé autour des pierres. Des motifs ondulants y sont dessinés à l’aide de râteaux. Les lignes ondulantes symbolisent l’eau et donnent une impression de mouvement et de vague.
  • Exit les grandes plantes, c’est surtout la mousse qui domine dans le jardin japonais. C’est le symbole de la nature. Les pierres et les rochers recouverts de mousse, représentent souvent des montagnes vertes pleines d’arbres. Dans l’ensemble, un jardin japonais tend à reproduire la nature en miniature.

8 étapes à suivre au moment de la réalisation

  1. Créer un équilibre

    Un jardin japonais est synonyme d’asymétrie. Si vous avez beaucoup de plantes japonaises d’un côté de votre jardin, assurez-vous d’avoir un espace plus vide de l’autre. Cela fournit l’équilibre.

  2. Créez des sentiers pédestres

    Contrairement aux jardins modernes, le jardin japonais, ne comporte aucun coin salon. C’est en effet un jardin où il est préférable de se promener ! Par conséquent, si l’espace vous le permet, installez des sentiers pédestres avec des virages, mettez une belle plante dans le virage, pour que le reste du chemin ne soit pas visible et vous serez surpris à chaque fois par la vue. Lors de la création des chemins, utilisez du gravier ou des tremplins.

  3. Miser sur une plantation discrète

    Dans un jardin japonais, les fleurs aux couleurs vives sont rarement invitées. On préfère les plantes vertes et / ou les fleurs aux nuances de couleurs assez subtiles.

  4. Installez un cours d’eau

    Le cours d’eau ou l’étang est indispensable. Créez une cascade ou installez un petit ruisseau si l’espace vous le permet. Le bruit de l’eau et un élément déterminant du jardin zen notamment car cela appelle à l’apaisement.

  5. Choisissez une décoration appropriée

    Dans un jardin japonais, la décoration ne doit pas manquer, comme les lanternes, les bouddhas et autres figures symboliques.

  6. Rusez pour créer des collines

    Les petites collines artificielles que vous vous pouvez décorer avec des rochers et des plantes ajouteront encore plus de charme à votre jardin.

  7. Créer un siège

    Bien que les assises ne soient pas un must dans le jardin japonais, il demeure aujourd’hui difficile de s’en passer. Dans un espace isolé, vous pouvez tout de même créer un coin salon confortable. Misez sur un banc en bambou, un hamac ou quelques poufs, et placez-les quelque part où vous avez une bonne vue d’ensemble de votre jardin. De cette façon, vous pouvez vous détendre complètement.

  8. Choisissez des matériaux naturels

    Les rochers, les ponts, le gravier et le bambou sont les matériaux naturels idéaux. Vous pouvez utiliser le gravier pour créer des chemins, mais il est également idéal pour ratisser de belles formes.

Jardin Japonais : les accessoires indispensables pour décorer

Les accessoires japonais rendent votre jardin un peu plus spécial. Ils apportent paix, équilibre et ambiance au jardin.

  1. Pagode : est un lieu de culte pour les adeptes du bouddhisme. Elle a l’aspect d’une tour de plusieurs étages, circulaire, octogonale ou carrée, caractérisée par un toit évasé ou en épi. Il en existe donc des miniatures à instaurer dans un espace extérieur.
  2. Le Toro : il s’agit d’une lanterne taillée en pierre naturelle.
  3. Le Tsukubai : c’est un bassin d’eau taillé dans la pierre brute qui se trouve souvent dans les temples bouddhistes japonais. Ici, les visiteurs peuvent se laver rituellement les mains et la bouche.
  4. Les carillons éoliens en bambou : le son d’un carillon éolien est à la fois mystérieux et joyeux. Les sons sont déterminés par la force du vent. En Asie, ils croient que les carillons éoliens vous protègent des énergies négatives.

Pour adopter l‘art décoratif Feng Shui, Westwing dispose d’un large choix de mobiliers et d’accessoires. Inscrivez-vous à la newsletter pour accéder à des ventes privées sur ses articles et une réduction pouvant aller jusqu’à 70%.

Jardin japonais : sur quelles plantes miser ?

Les plantes japonaises ajoutent du charme au jardin. La mousse est un grand favori dans le jardin japonais, malheureusement elle ne pousse pas très bien tout au long de l’année. Voici quelques alternatives.

  • Le bambou : si vous le mettez en pleine terre, il y a de fortes chances qu’il envahisse votre jardin. Mettez-le plutôt dans un grand pot. Le bambou donne une atmosphère luxuriante et asiatique à votre jardin. Mais en hiver, cette plante a besoin d’une protection supplémentaire. Avec une couche de paillis ou de compost, vous empêcherez le bambou de se dessécher.
  • Les fougères : vous avez un jardin ombragé ? Misez sur les fougères !  De nombreuses espèces sont robustes et à feuilles persistantes. Par exemple, la fougère arc-en-ciel du Japon, qui est gracieuse et a des feuilles gris-vert à rougeâtre. Elle aime les sols acides et humides. C’est une plante grimpante, alors faites attention à ne pas envahir votre jardin.
  • L’érable japonais : ce bel arbre préfère être à moitié ombragé. La forme des feuilles est particulière et la couleur, selon la variété, est rouge, verte, orange ou jaune. L’arbre pousse lentement, donc l’élagage n’est pas nécessaire. Il peut être planté en pleine terre ou en pot. 
  • Le Ginkgo Biloba : aussi appelé noyer japonais. Vous pouvez le reconnaître à ses super belles feuilles en forme d’éventail. En automne, les feuilles jaunissent. Il préfère le plein soleil et les sols humides et profonds.
  • Le Rhododendron : cette plante apporte de la couleur au jardin japonais. En hiver, la plante est magnifiquement verte. Il existe environ 700 variétés de rhododendrons. L’azalée est une espèce distincte : elle a de petites fleurs et feuilles et peut également être utilisée comme plante d’intérieur.
  • Le Cerisier à fleurs japonais : une fois que les fleurs éclosent au printemps, votre jardin se transformera en une mer de fleurs blanc-rose ! Et c’est plus joli que jamais ! Au Japon, il existe même un festival national dédié à la floraison des cerisiers en fleurs : Hanami Matsuri. Cette espèce d’arbre prend beaucoup de place dans le jardin, mais parce qu’elle est si belle, beaucoup de gens la tiennent pour acquise. De nombreuses variétés sont rustiques. Le cerisier ornemental japonais préfère être au soleil.

Les différents styles de jardins japonais

  • Roji : le Roji (qui signifie sol couvert de rosée) est une forme particulière de jardin au Japon. Sa conception est bien précise : tandis que les autres jardins japonais sont faits pour être admirés, le jardin de thé doit mener l’invité à la maison de thé, rien de plus. Tout dans ce jardin est dédié à la célèbre cérémonie du thé japonaise. Il est organisé en toute simplicité pour ne pas trop distraire l’invité qui se rend à la cérémonie du thé. Cependant, ce rituel ne consiste pas seulement à boire du thé. C’est une cérémonie assez complexe avec de nombreux processus et étapes à travers lesquels on doit retrouver la paix intérieure. Habituellement, Le jardin de thé est généralement divisé en deux parties : intérieure et extérieure pour marquer la séparation des mondes. Le salon de thé, où se déroule une partie de la cérémonie japonaise du thé, est clos et bien protégé.
    • Le Roji se compose généralement d’une porte d’entrée par laquelle l’invité quitte symboliquement le monde extérieur et entre dans le jardin intérieur. Il doit aussi y avoir un bassin d’ablution sert à purifier symboliquement le corps et à vider l’esprit des pensées qui génèrent une mauvaise énergie. On se lave ainsi du monde extérieur. Habituellement, un ou plusieurs bancs sont installés dans le jardin pour qu’on puisse s’asseoir et se préparer intérieurement pour la cérémonie du thé.
  • Kaiyûshiki : également appelé jardin de marche japonais. Un jardin japonais avec un point d’eau, beaucoup de verdure et bien sûr de nombreux sentiers pour une belle promenade. Un tel jardin ambulant faisait partie du palais impérial.
  • Karesansui : c’est un jardin zen. La méditation joue ici un rôle important. Ce jardin n’est pas fait pour marcher, mais pour s’asseoir et se détendre. Il fait généralement partie d’un temple.