un homme et une petite fille en train de jardiner

Le printemps est là… Les arbres ont fleuri dans votre jardin et le potager commence à donner des fruits ! Seulement, les mauvaises herbes ont également décidé de faire leur grand retour : sur votre terrasse, dans les allées du jardin et dans votre potager, elles sont partout ! Afin de vous en débarrasser définitivement, nul besoin de recourir aux produits chimiques. Avec un désherbant naturel à base de vinaigre, de sel ou de bicarbonate, dites adieu aux plantes nuisibles qui envahissent votre jardin ! Pour savoir comment faire un désherbant naturel, suivez les conseils de nos experts Westwing !

Pourquoi faire son désherbant naturel soi-même ? 

Un jardin peut être bien entretenu tout en respectant notre environnement et notre santé ! Découvrez les multiples raisons de recourir à un désherbant naturel fait maison.

Une solution plus respectueuse de l’environnement

Longtemps utilisés pour le désherbage, les désherbants à base de produits chimiques se sont révélés être nocifs à la fois pour les sols, les végétaux, les eaux de surface et les nappes souterraines. D’ailleurs, la loi Labbé a interdit la vente aux particuliers de produits phytosanitaires de synthèse depuis le 1er janvier 2019 ! Avec un désherbant fait maison, les risques de pollution de la faune et de la flore sont limités. Utilisés avec parcimonie, le vinaigre blanc et le sel constitue une solution naturelle respectueuse de l’environnement.

Un désherbant naturel respectueux de votre santé 

Plusieurs études ont également démontré que les herbicides à base de produits de synthèse étaient potentiellement cancérigènes, tant pour les humains que pour les animaux. Faire son désherbant naturel, c’est éliminer les plantes nuisibles du jardin tout en minimisant les risques d’inhalation de produits dangereux pour la santé de tous.

Un désherbant naturel bon marché 

En plus d’être un désherbant naturel efficace, le mélange de vinaigre et de sel est une solution économique. Nul besoin de dépenser votre argent dans des produits onéreux de grande surface : vous avez certainement tout ce qu’il vous faut dans vos placards pour fabriquer un désherbant DIY ! 

Pour en savoir plus sur le DIY, partez à la recherche des idées en parcourant nos articles du pilier : DIY : nos astuces et tutos pour une déco fait maison.

Désherbant naturel DIY : la recette

Facile et bon marché, la recette de désherbant naturel nécessite uniquement des produits habituellement utilisés pour le nettoyage et donc déjà à portée de main.

Il vous faut :

  • 200 ml de vinaigre blanc
  • 5 litres d’eau (diluée avec le vinaigre, l’eau permet de réduire l’acidité du vinaigre blanc qui peut être nocive pour la fertilité des sols)
  • 1 kg de sel iodé

  1. Étape 1

    Versez les 3 ingrédients dans un vaporisateur.

  2. Étape 2

    Aspergez votre mélange sur les plantes envahissantes et laissez agir.

Lorsque les mauvaises herbes auront jauni, vous pourrez les arracher très facilement. 

Vous pouvez également fabriquer votre désherbant naturel avec du bicarbonate de soude et du vinaigre : ajoutez 1 kilo de bicarbonate de soude et 200 ml de vinaigre blanc à 5 litres d’eau. Veillez à ne pas dépasser la proportion de vinaigre blanc afin de ne pas trop acidifier vos sols. 

Comment utiliser son désherbant fait maison ?

Le vinaigre blanc est un produit naturel efficace contre les mauvaises herbes, mais à condition d’être utilisé avec modération et de respecter certaines recommandations.

Appliquer son désherbant fait maison uniquement sur certaines surfaces

Aspergé en trop grande quantité, le désherbant naturel à base de vinaigre blanc peut déséquilibrer la biodiversité de votre jardin. Son acidité peut altérer les micro-organismes nécessaires au développement de vos plantes.

Il est donc recommandé de privilégier son application sur les surfaces non destinées à la culture, telles que les interstices des terrasses, les allées de graviers et les pieds de murs. De la même manière, évitez de l’utiliser dans votre potager de légumes ou sur vos massifs de fleurs. 

Utilisez uniquement un vaporisateur pour bien viser la mauvaise herbe à éliminer sans prendre le risque d’abîmer les plantes attenantes que vous souhaitez conserver.

Pour un résultat efficace tout au long de l’année, une fréquence de 2 ou 3 applications par an est amplement suffisante.

Se munir d’équipements de protection 

Bien que votre désherbant fait maison soit moins dangereux que les désherbants à base de produits de synthèse, une utilisation prolongée du vinaigre blanc peut irriter votre peau, vos yeux et dégager des vapeurs déplaisantes. 

Avant toute utilisation, veillez donc à vous équiper de lunettes, de gants et de vêtements adaptés.

Privilégier l’utilisation lors de journées chaudes et sèches 

La chaleur permet au vinaigre blanc et au sel de s’évaporer plus rapidement. Le désherbant naturel est donc moins nocif pour la fertilité de vos sols s’il est appliqué lors de journées ensoleillées. S’il pleut abondamment, votre préparation risque de se diluer dans l’eau de pluie et d’être moins efficiente.

En plus d’être moins dangereux lors de journées chaudes et sèches, votre désherbant fait maison sera également plus efficace.

Conserver son désherbant naturel

Pour une efficacité optimale, conservez votre désherbant naturel dans son contenant pendant quelques jours maximum. Si vous avez un petit jardin, diminuez les quantités de votre recette de désherbant naturel (par exemple : 40 ml de vinaigre blanc, 1 litre d’eau et 200 grammes de sel) afin de ne pas gaspiller les ingrédients de votre préparation. 

En quête d’idées inspirantes pour fabriquer vos propres produits naturels ? Abonnez-vous à la Newsletter Westwing et profitez de ventes privées et de réductions jusqu’à -70 %