Shinrin Yoku, forêt, bien etre

Faire un câlin à un arbre pour se ressourcer, voilà comment la sylvothérapie aussi appelée bain de forêt et « Shinrin yoku » en Japonais est souvent illustrée. Mais concrètement qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ? Quels en sont les bienfaits ? Comment exercer la pratique ? On vous dit tout.

La sylvothérapie, késako ?

La sylvothérapie nous vient tout droit du Japon. Baptisée au Pays du Soleil Levant « Shirin Yoku » qui se traduit littéralement par « bains de forêt », la pratique consiste à s’immerger dans une forêt pour se reconnecter à la nature. Pour ce faire, il faut utiliser ses cinq sens.

Il est par exemple recommandé d’utiliser la vue pour observer les arbres et les oiseaux, l’ouïe pour écouter le bruissement des feuilles, l’odorat pour respirer l’air pur de la forêt, le toucher pour sentir la mousse ou encore les écorces et le goût pour immerger ses poumons d’air pur.

Il y a derrière le « shinrin yoku » l’idée que la forêt est un lieu sacré où les humains qui sont des hommes de nature à la base peuvent venir y recharger leurs batteries, guérir et se reconnecter à la nature pour augmenter leur bonheur. Ce n’est pas un hasard, si on appelle les forêts « les poumons verts ». Au Japon, des scientifiques ont mené diverses études sur les bienfaits de la forêt sur la santé. Ils en sont venus au résultat que le « shinrin yoku » fonctionne comme une véritable thérapie qui s’adresse tout particulièrement aux citadins.

À l’heure actuelle, nous sommes constamment en mouvement, nos vies sont ultra connectées et nous sommes exposés sans arrêt au stress. Appuyer sur le bouton pause pour retrouver parmi les arbres plutôt que les personnes est tout simplement nécessaire.

Le saviez-vous ? Au Japon, les zones forestières sont d’ailleurs considérées comme des centres de thérapie. Et depuis 1982, les bains de forêt sont reconnu comme une thérapie par le gouvernement japonais.

Shinrin yoku et la santé

Au-delà de ses propriétés relaxantes et de sa capacité à nous déconnecter de notre quotidien, le « Shirin Yoku » peut être vertueux pour la santé. Les bains de forêt renforceraient notre système immunitaire, lutteraient contre la dépression, l’anxiété et agiraient également sur la tension, le stress et la fatigue. D’un point de vue physique, la pratique diminuerait notre niveau de cortisol (hormone du stress), détendrait nos muscles et humidifierait nos voies respiratoires.

Comment prendre un bain de forêt ?

  • Primo, il est important si vous voulez prendre un bain de forêt de laisser votre smartphone, appareil photo, montre connectée et autres gadgets à la maison.
  • Il vous faudra également vous rendre dans une forêt. Comme nous n’avons pas tous des forêts proches de chez soi et/ou le temps de s’y rendre rapidement, on peut aussi opter pour un parc.
  • Une fois à destination, l’idée est de vous laisser porter par le lieu en éveillant vos cinq sens. Nul besoin d’avoir un itinéraire à suivre, l’idée est simplement de vous plonger dans la nature et de la laisser entrer en vous grâce aux sons, aux odeurs, aux images ou encore aux éléments que vous pouvez toucher et même goûter.

Sylvothérapie ou Shinrin-yoku : quelques conseils

Pour un bain de forêt réussi, voici quelques pistes que vous pouvez mettre en pratique.

  • Pratiquez la respiration en pleine conscience lors de votre expédition.
  • Dégagez au moins une heure et ne prévoyez pas des rendez-vous après.
  • Pratiquez du yoga ou de la méditation dans la forêt si vous le souhaitez.
  • Faites des pauses durant votre balade.
  • Pensez consciemment à tous vos sens.
  • Soyez dans le moment présent pour permettre à votre esprit de se vider.
  • Un parc peut remplacer une forêt, mais plus la forêt est dense mieux c’est.
  • Pratiquez la sylvothérapie été comme hiver.

Sylvothérapie ou Shinrin-yoku : quelques exercices à réaliser 

Il est fort probable que lors de votre premier bain de forêt vous vous sentiez perdu, désorienté et un peu « stupide ». Nous n’avons pas l’habitude de profiter du moment présent et nous faisons que très rarement appel à nos cinq sens. Sachez que tout le monde est capable de tirer avantage des bains de forêts.

Pour vous aider, voici 8 exercices à réaliser en forêt :

  1. Prenez le temps d’observer avec soin les éléments qui vous entourent.
  2. Touchez la mousse des arbres, les écorces, caressez les arbres, plongez votre main dans le ruisseau.
  3. Inspirez et expirez consciemment l’air frais.
  4. Sentez les odeurs autour de vous.
  5. Écoutez le son d’un ruisseau, les oiseaux…
  6. Baladez-vous pieds nus
  7. Admirez le paysage
  8. Enlacez des arbres

Soyez ouvert à tout ce qui se passe autour de vous mais surtout écoutez-vous. Faites ce qui vous semble adéquat. L’objectif premier est de passer plus de temps en forêt et d’en tirer profit pour sa santé mentale et physique. Immerger consciemment dans l’environnement est le mot d’ordre. L’idéal est de se baigner en forêt au moins deux fois par mois.

À noter : il existe aujourd’hui des guides qui peuvent vous diriger pour prendre des bains de forêt et en ressentir tous les bienfaits.

En vous abonnant à notre newsletter, profitez de nos ventes exclusives.