Nous livrons ! Droit de retour prolongé jusqu´au 31.01.2021

table petit déjeuner, alimentation responsable, écologie, végétarianisme, vegan

Non passer en slow life ce n’est pas danser langoureusement à longueur de temps. Le slow life est un mouvement né dans les années 80 pour calmer les vies les plus survoltées. Et le slow living reste d’actualité. Westwing vous en dit plus.

Slow food, slow déco, slow tourisme… Il est grand temps de freiner, de s’ancrer dans le présent, de profiter de chaque instant pour prendre soin de soi, des autres et de l’environnement. L’alarme est tirée depuis plusieurs années mais en ce moment elle résonne un peu plus fort. Adhérer au slow life c’est adopter une nouvelle façon de vivre et de penser. Alors bien sûr il n’est pas possible d’adopter cette philosophie de vie de but en blanc, mais pas à pas, en agissant sur différents aspects de nos modes de vie. Westwing vous donne quelques pistes pour vous y mettre en douceur et atteindre le bonheur.

Une circulation plus calme et moins polluante

Pour ralentir la cadence, troquez (lorsque c’est possible) votre voiture ou n’importe quel autre bolide contre un pass navigo, une bicyclette, une trottinette ou tout autre moyen de transport non polluant… Dans sa version électrique, le vélo a d’ailleurs été plébiscité ces derniers mois, sous l’impulsion des aides allouées par l’Etat durant la crise sanitaire éprouvée par la Covid.

Préférer une consommation raisonnée
  • Voici votre nouvelle devise : consommer moins et mieux. C’est la façon d’acheter dans sa globalité qui est visée : alimentation, produits d’entretien, d’hygiène, ameublement, déco… On arrête de se payer n’importe quoi. On vérifie l’origine de nos produits que nous mangeons ou utilisons, avant achat. Est-ce vraiment nécessaire que votre savon ait parcouru des milliers de kilomètres en avion avant d’atterrir dans votre salle de bains ? Mieux vaut privilégier le commerce de proximité et s’approvisionner chez l’artisan du quartier. Même chose pour les denrées alimentaires.
  • Les locavores* préfèrent les produits frais et de saison, ils font leurs courses auprès de producteurs proches de chez eux (dans un rayon d’environ 160 km), favorisant ainsi les circuits courts et le commerce équitable (puisqu’il y a moins d’intermédiaires). Ils luttent contre le gaspillage et promeuvent une réduction de la monoculture en faveur de la diversité. Un site Internet permet la mise en réseau de cette communauté pour faciliter la vie de chacun, du consommateur au producteur. En quelques clics vous savez où acheter quoi à qui… Qu’attendez-vous pour vous connecter ?
  • En déco on arrête de s’offrir tout et n’importe quoi parce que c’est sympa et pas cher, on réfléchit ses achats : en ai-je vraiment besoin ? D’où provient-il ? Ce bois est-il issu de forêts éco-gérées ? Comment est-il fabriqué ? Bref, répond-il à mes nouvelles exigences en terme d’écologie et de durabilité ? Le made in France, l’artisanat, des matériaux naturels ont un prix. Voyez l’acquisition d’un meuble de qualité comme un investissement qui se révèlera rentable au fil des ans. Par ailleurs, rappelons-nous que ce que l’on voulait bazarder peut parfois être réparé, transformé, détourné, troqué, donné… Tous les moyens sont bons pour offrir une seconde vie à votre mobilier.

* La Californienne, écrivaine et cuisinière, Jessica Prentice a baptisé cette communauté qui émergeait ainsi en 2005, à l’occasion de la journée Mondiale de l’environnement. 

Se débarrasser des éléments parasites au bonheur et cultiver la zénitude 

Pour faire table rase de votre mode de vie passé, procédez à une sorte de ménage de printemps. Faites le tri et dégagez votre intérieur de ses futilités, vous respirerez mieux. De la même façon défaites-vous des habitudes néfastes, remplacez-les par de nouvelles bénéfiques. Au lever, au lieu de vous jeter sur votre Smartphone, prenez un verre d’eau et le temps de respirer en profondeur. Vous souhaitez aller plus loin ? Pensez au yoga, sa pratique est bienfaisante : quelques exercices vous permettront de vous concentrer facilement, de faire disparaître certaines douleurs, de gagner confiance en vous…

Se recentrer sur son foyer

Le foyer. Ce terme désigne à la fois la demeure et la famille. Il est temps de s’en occuper ! Bichonner votre intérieur pour prendre soin de votre famille. Rendez les pièces de vie plus accueillantes, de sorte à ce qu’elles appellent aux réunions. Des plaids, des coussins et des bougies, surtout en hiver, suffisent à rendre un salon plus chaleureux. Créez des rendez-vous pour vous retrouver : en cuisine, autour de jeux de société

Vers un retour à la nature

La slow life, et implicitement la slow déco, prônent un retour à la nature et tentent par tous les moyens de la magnifier. Cela peut sembler plus compliqué en milieu urbain et en appartement mais ce n’est pas impossible.
Optez pour des produits d’entretient écolo, pour ne pas dire bio. Idem pour la peinture ou le papier peint (ainsi que la colle qui permettra de le poser). Offrez à votre intérieur, ou extérieur, quelques jolies plantes. Plusieurs, comme l’Aloès Vera, la liane du diable, l’arbre à caoutchouc, ont la capacité de purifier l’air. Enfin, lâchez la télé, les Smartphones, déconnectez-vous et partez en balade, pratiquez une activité sportive en extérieur, allez vous ressourcez au jardin, en forêt…

Mais pourquoi adopter le slow life ?

Pour être heureux ! Grâce à un comportement plus responsable recentré sur des valeurs de partage, d’échange, d’authenticité, de plaisir… le slow life a dans sa ligne de mire le bonheur.