Rondelle d'orange, comprimés de vitamines

Faut-il manger des compléments alimentaires pour être en meilleure santé ? Bien sûr, le principe d’une alimentation saine, diversifiée et en quantités raisonnables reste la base de votre bien-être. Cependant, certains compléments alimentaires permettent de compenser nos éventuelles carences et, surtout, de booster notre corps. Leur forme concentrée nous offre rapidement et sans effort des vitamines et minéraux. Mais que passe-t-il lorsque nous prenons des compléments alimentaires ? Qu’en est-il du risque de surdose ? Desquels avons nous vraiment besoin ? Très tendance, les oursons gélifiés Bears with Benefits proposent de joindre le goût et la santé. Nous les avons donc testés pour vous. Voici notre avis détaillé sur ces oursons et nos conseils généraux sur les compléments alimentaires.

Les 3 compléments alimentaires Bears with Benefits testés

À l’approche de l’été, une remise en forme s’impose souvent. Dans ce contexte, on parle souvent de consommer des super-aliments, comme le curcuma, mais ce n’est pas la seule voie. Les compléments alimentaires sont aussi utiles, voire nécessaires. Parmi eux, ceux de Bears with Benefits ont attiré notre attention car ils joignent l’utile à l’agréable.

Notre autrice indépendante Johanna Holzer a donc testé trois de ces compléments alimentaires originaux pendant huit semaines. Le premier, Ah-Mazing Hair Vitamins, est un fortifiant capillaire. Le second, Super Snooze Sleep Vitamin, favorise un sommeil réparateur. Quant au troisième, Bootylicious Shape Vitamins, c’est un raffermissant de la peau des jambes. Nous avons donc retranscrit les commentaires de Johanna pour chaque produit.

1. Les oursons Ah-Mazing Vitamins

De quoi les oursons sont-il composés ?

Ce sont des oursons gélifiés vegan sans sucre qui rendent les cheveux plus volumineux et plus forts.

Avant de penser à leurs effets, j’ai étudié leurs ingrédients. Qu’est-ce qu’il y a dedans ? Grâce à quoi exactement mes cheveux pousseraient-ils mieux ? Les vitamines capillaires Ah-Mazing sont particulièrement riches en biotine. Chaque ourson contient 5 000 mcg de biotine. La biotine ou vitamine B7 est nécessaire dans le corps pour le métabolisme des acides aminés, des glucides et des graisses, mais surtout pour une croissance saine des cheveux et des ongles. Le corps a besoin de biotine pour former la kératine, le principal élément constitutif des cheveux et des ongles. Une quantité quotidienne de 40 microgrammes est recommandée pour que tout le corps puisse fonctionner normalement et sainement. Une valeur que ces oursons dépassent nettement. Cependant, comme la biotine ne peut pas prise en surdose (du moins en l’état actuelle des connaissances), cette portion supplémentaire de vitamines capillaires est sans risque.

À cela s’ajoute 1,45 mg de zinc. Le zinc joue un rôle essentiel dans le métabolisme et le développement cellulaire. Nous avons besoin de zinc pour obtenir un cuir chevelu sain et une bonne pousse des cheveux. La quantité nécessaire dépend de votre âge, de votre sexe et de votre état de santé. L’apport journalier recommandé pour les femmes se situe entre 7 mg et 10 mg. Les hommes, eux, ont besoin de 11 mg à 16 mg de zinc par jour.

En plus de cela, les vitamines capillaires Ah-Mazing fournissent également de la vitamine B6, de l’acide folique, de la vitamine A, de la vitamine C, de la vitamine E, de l’inositol et de la vitamine B5. Un cocktail conçu pour nourrir la structure capillaire dès la racine et la fortifier de l’intérieur.

Des cheveux en meilleur santé ?

Lorsque j’ai ouvert l’emballage, je ne m’attendais pas à des effets immédiats et miraculeux. J’étais consciente que ce qui fonctionne de l’intérieur prend du temps. En grignotant un ourson tous les jours, j’ai voulu reconstituer mes niveaux de biotine et de zinc, ce qui était censé me donner des ongles et des cheveux plus forts à long terme.

Huit semaines plus tard, j’ai fait une découverte. Lorsque je me brosse les cheveux comme d’habitude après la douche, je ne retrouve pas l’épaisse touffe de cheveux habituelle, mais seulement quelques cheveux. J’ai vérifié dans la douche avec excitation. Là aussi, il y avait beaucoup moins de cheveux perdus que d’habitude.

J’ai continué à prendre les oursons. Il faut dire que ce n’était pas difficile… Ils ont un goût de framboise, sont vegan et sans sucre ! J’avais vraiment hâte de voir ce qu’ils pouvaient encore faire. Après quatre semaines de plus, mes cheveux étaient nettement plus forts et lisses. Ils sont faciles à coiffer sur toute la longueur, les pointes sont moins cassantes et les racines plus pleines. D’ailleurs, j’ai aussi l’impression que mes racines tardent beaucoup plus à devenir plus grasses. Mon cuir chevelu apparaît équilibré et sain.

2. Les oursons Super Snooze Sleep

Le sommeil : la clef de tout

Je dirais que je mène une vie saine. Je fais attention à une alimentation équilibrée, je fais de l’exercice quotidiennement, je m’assure de boire suffisamment, je prends soin de mes dents, de ma peau et de mes cheveux. Mais il y a une chose que j’ai toujours négligée : mon sommeil. Je me lève tôt pour intégrer un peu de sport dans mon quotidien avant le travail et profite des soirées pour cultiver mes contacts privés et professionnels. C’est pourquoi je ne dors en moyenne que cinq à six heures par nuit. C’est trop peu.

En testant les vitamines Super Snooze Sleep (vegan, elles aussi), je souhaitais changer mes habitudes de sommeil. Je voulais développer un rythme de sommeil sain, de sept à huit heures par nuit. Bears with Benefits recommande de prendre un ourson chaque 30 minutes avant de se coucher. J’ai donc suivi cette recommandation. J’en ai aussi profité pour passer ces 30 minutes sans écran, à lire, à m’étirer ou à méditer.

Les ingrédients des compléments alimentaires pour dormir

Quant aux ingrédients des oursons, la liste est merveilleusement courte. 2 mg de vitamine B6 sont destinés à réguler l’équilibre hormonal. La vitamine B6 sert aussi à réguler le métabolisme et la formation de neurotransmetteurs, de même qu’elle est importante pour le bon fonctionnement du système immunitaire. La dose quotidienne recommandée pour les adultes est d’au moins 1,2 mg. Bears with Benefits recommande un ourson par jour, et comme pour la biotine, il n’y a pas de risque en cas de dose supérieure.

On y trouve aussi 1 mg de mélatonine pour accélérer l’arrivée du sommeil et mieux rester endormi. Pour mieux comprendre, il faut savoir que la mélatonine et le cortisol déterminent le cycle veille-sommeil. Tandis que la première nous garde alertes et éveillés pendant la journée, la seconde hormone nous rend somnolents. Quand il est temps d’aller au lit, la glande pinéale libère la mélatonine, l’hormone du sommeil. Notre consommation d’énergie est limitée, la température corporelle et la tension artérielle baissent, et nous nous dormons. Par conséquent, si l’on prend de la mélatonine peu de temps avant d’aller au lit, on stimule cet effet. En revanche, il faut bien respecter la fenêtre de temps recommandée pour la prendre, sinon l’effet s’estompe.

Enfin, les oursons contiennent 10 mg d’extrait de fleur de la passion. La substance naturelle à base de plantes est un remède bien connu contre l’agitation, l’irritabilité et l’insomnie.

Ma nouvelle routine avant la nuit

Maintenant, concernant mes impressions, j’ai relevé une série de points positifs. Tout d’abord, les oursons Super Snooze Sleep ont un goût de fruit de la passion agréable. Ils devenus la « petite gourmandise du coucher » que je m’offre tous les soirs. Ils sont un peu devenus le clou quotidien de ma routine du soir. En parlant de routine, après quelques semaines, j’en ai développé une que je tiens toujours. D’abord, je commence par une tasse de thé et m’autorise à répondre aux derniers messages, à consulter une dernière fois Instagram et mes mails, puis je mets de côté mon PC et mon portable jusqu’au lendemain. C’est l’heure de mon ourson Super Snooze. Ensuite, je continue ma routine du soir dans la salle de bain : me démaquiller, me brosser les dents et me démêler les cheveux. Après cela, il me reste encore 20 minutes pour prendre soi de moi et me détendre. Je les passe généralement au lit, à lire, écouter des podcasts ou simplement m’étirer. 

Maitenant, je m’endors rapidement et ne me réveille qu’environ sept heures plus tard, sans me réveiller la nuit.

3. Les oursons Bootylicious Shape

Le point sur la composition des compléments alimentaires

Des oursons gélifiés censés me mettre en forme ? En y pensant au départ, je me suis dit que c’était soit une énorme grosse blague, soit carrément génial. J’ai donc étudié la liste des ingrédients.

D’abord, les oligo-proanthocyanidines (OPC). C’est une substance végétale extraite des pépins de raisin. C’est un antioxydant particulièrement puissant qui protège des radicaux libres la cellule cutanée ainsi que le collagène et l’élastine contenus dans la peau. Ils rendent la peau beaucoup plus résistante aux influences extérieures et préviennent la perte d’élasticité.

Les OPC trouvent aussi le soutien antioxydant des vitamines C et E, qui aident également à lutter contre le stress oxydatif.

De plus, ces petits oursons contiennent du collagène. Le collagène est une protéine structurelle qui renforce les os, les articulations, les muscles et les tendons. Surtout, il maintient l’élasticité de la peau et du tissu conjonctif. Les protéines du groupe du collagène constituent 60 % du tissu conjonctif. Et bien que le corps puisse le reproduire lui-même, sa propre production de collagène et d’élastine diminue avec l’âge. Une bonne raison, donc, pour donner à mon corps une petite portion supplémentaire.

Les résultats sont-ils réellement visibles ?

Quant aux effets de ces oursons sur mon corps, je crois que mes attentes devaient être raisonnables. Vous avez probablement vu ces photos d’athlètes avec de la cellulite. Elles sont étrangement apaisantes. Nous avons tous des courbes, des bosses, des cicatrices ou des rides. Bien que le sport et l’exercice aient toujours fait partie de ma vie, les vergetures et autres petites bosses sur les jambes et les fesses ne m’ont pas épargnées. Je les ai maintenant acceptés. Néanmoins, j’attendais quand même les oursons Bootylicious avec impatience. Et après tout, un peu plus de collagène et d’antioxydants ne pouvaient pas me faire de mal.

J’ai pris quatre ours par jour pour renforcer ma peau sur tout mon corps et l’armer contre les radicaux libres. Ces oursons-là sont rouges et ont un goût de cerise ; ce sont mes préférés. Après 15 semaines, j’ai fini le paquet. Mes vergetures sont toujours là. Elles resteront pour toujours et ce n’est pas grave. En revanche, ma peau est tendue et lisse. À cette époque, j’étais en vacances et j’exposais ma peau au soleil (jamais sans crème solaire). On peut dire que les oursons sont tombés au bon moment. En somme je leur suis reconnaissante pour le renforcement intérieur de mes cellules cutanées.

Vous pouvez également retrouver d’autres témoignages d’utilisateurs et suivre toutes les nouveautés autour des oursins sur le compte instagram de Bears and Benefits.

Conclusions du test : une alimentation saine avec des compléments nutritionnels ciblés

La phase de test des oursons de Bears with Benefits était vraiment plaisante. Les petits oursons rendent la prise de compléments alimentaires agréable, facile et délicieuse.

Pour moi, le test a été un pur bonheur. Il faut dire que je n’étais pas vraiment dépendante de ces compléments. Néanmoins, ils ont tous laissé leur marque. J’en ai aussi parlé à un médecin avant le test et j’ai vérifié mes besoins en vitamines et minéraux. Aucun des résultats n’indiquait de risque. Et c’est toujours le cas, d’ailleurs.

J’en conclus donc que ces compléments alimentaires sont un moyen cool de donner à votre corps un petit quelque chose en plus. Ils sont simples et inoffensifs tant que vous suivez les recommandations de consommation du fabricant. Sous cette forme de petits oursons, ils sont plus amusants à prendre que les gélules traditionnelles. Cependant, il est impératif d’en parler à un expert avant d’en prendre.

Après tout, je suis dans la position privilégiée. Je n’ai pas d’intolérances ou d’autres restrictions dans mon alimentation, pas de carences ni de plaintes liées à la nutrition. Je peux facilement couvrir mes besoins en grâce à mon alimentation. Ces vitamines ont donc été des petits boosters.

Glossaire des tests de compléments alimentaires

De quoi le corps a-t-il exactement besoin ? Que fait réellement un comprimé de vitamine C ? Pourquoi avons-nous besoin d’oméga 3 ? Nous avons résumé ici les substances les plus importantes afin que vous puissiez voir en un coup d’œil ce que vous pourriez utiliser un peu plus.

B12 :

Nous avons besoin de cette vitamine pour la formation et la division des cellules, pour produire et régénérer les cellules du corps. Ainsi, elle est impliquée dans tous les processus de croissance à tout âge. Nous en avons également besoin pour la formation du sang, en particulier pour la formation et la maturation des globules rouges. Elle participe également à la formation et à la régénération des cellules nerveuses et soutient notre système nerveux.


Autres vitamines B :

Il existe 8 vitamines B au total, toutes impliquées dans les fonctions vitales de l’organisme : la thiamine (B1), la riboflavine (B2), la niacine (B3), l’acide pantothénique (B5), la pyridoxine (B6), la biotine (B7), l’acide folique (B9), la cobalamine (B12). Les vitamines B2, B3, B5, B6, B9 peuvent fournir de l’énergie et combattre la fatigue, et la vitamine B5 favorise également la concentration.


Fer :

Il est impliqué dans les fonctions vitales de l’organisme. Surtout, c’est un oligo-élément constitutif de l’hémoglobine et de la myoglobine dans le sang, il est irremplaçable pour le transport de l’oxygène. Il est également nécessaire à l’approvisionnement en énergie cellulaire, à la synthèse de l’ADN et au système immunitaire.


Acide folique :

La vitamine B9 est également impliquée dans la division et la régénération cellulaire. Elle est aussi nécessaire au métabolisme du fer et de la vitamine B12. Les autres fonctions de l’acide folique font encore l’objet de recherches. On dit que cette vitamine prévient les maladies cardiovasculaires, réduit le risque d’artériosclérose et le taux d’homocystéine.


Iode :

Le corps a besoin d’iode pour produire des hormones thyroïdiennes. Cet oligo-élément est également utilisé dans le métabolisme énergétique et dans le système nerveux. Nous en avons également besoin pour pouvoir absorber certaines vitamines.


Les acides gras omega-3 :

Les acides gras oméga-3 sont les éléments constitutifs des membranes cellulaires dans le métabolisme. Ils maintiennent la souplesse des membranes cellulaires. Nous en avons également besoin pour la production de diverses hormones tissulaires, pour le système immunitaire et pour arrêter l’inflammation.


Vitamine A :

La vitamine A, également connue sous le nom de rétinol, est considérée comme l’ingrédient anti-âge. C’est un antioxydant particulièrement puissant, qui protège les cellules de l’oxydation, et lutte ainsi contre le vieillissement de la peau. Elle peut également améliorer la vue.


Vitamine C :

En plus du renforcement bien connu du système immunitaire, cette vitamine a un effet positif sur la protection cellulaire. En tant qu’antioxydant, elle éloigne les radicaux libres et protège ainsi l’organisme des dommages cellulaires. La vitamine C est importante pour la peau car elle participe à la construction du tissu conjonctif et est nécessaire à la cicatrisation des plaies. Elle aide à l’absorption et l’utilisation du fer.


Vitamine D :

La vitamine D est principalement absorbée grâce à par la lumière du soleil. Pour cette raison, les suppléments de vitamine D sont redevenus particulièrement populaires ces dernières années. Elle est nécessaire pour absorber le calcium et avoir ainsi des os et des dents solides. Elle favorise aussi la force musculaire et le système immunitaire.


Zinc :

Le zinc est utilisé dans le corps comme un élément constitutif de diverses enzymes. Par exemple, il est impliqué dans le développement et la division cellulaires. Il est nécessaire au bon fonctionnement du système immunitaire et a un effet antioxydant. Il est utilisé pour réguler le taux de sucre dans le sang et produire l’hémoglobine, un pigment rouge du sang, pour la cicatrisation des plaies et la production d’hormones.


Calcium :

Le calcium est considéré comme le minéral le plus important de l’organisme en termes de quantité. Il est principalement utilisé comme matériau de construction des os et des dents. Il est également nécessaire à la coagulation du sang et stabilise les parois cellulaires. Il est utilisé pour la transmission de signaux dans le système nerveux et les muscles.


Magnésium :

Le magnésium joue un rôle clé dans la production d’énergie. De plus, il a un effet antispasmodique et anti-inflammatoire. Il stabilise le métabolisme de l’insuline, favorise le développement musculaire et les processus naturels de désintoxication dans le corps. Il est important pour le système cardiovasculaire, car elle détend les parois des vaisseaux sanguins. Il est également impliqué dans la formation osseuse et celle de l’ADN et de l’ARN.

Posologie : éviter les sous-dosages et les surdosages

Que vous avaliez des gouttes, des gélules, des comprimés ou des oursons gélifiés, que vous ajoutiez de la poudre ou des comprimés effervescents à votre eau, respectez toujours le dosage et la quantité de recommandés par le fabricant. Même si les compléments alimentaires ne sont pas des médicaments et peuvent être facilement achetés dans les pharmacies ou même dans les supermarchés, ils peuvent tout de même provoquer des effets secondaires.

Un surdosage peut être dangereux

Les surdoses de certaines substances existent. Dans ces cas, le corps ne décompose pas ou n’excrète pas l’excès par lui-même. Par exemple, ce qu’on appelle l’hypervitaminose, c’est-à-dire un excès de vitamines liposolubles, peut déclencher des maux de tête, une perte d’émail dentaire ou une fragilisation des os chez les personnes âgées. Un surdosage en calcium peut provoquer une occlusion vasculaire et même des crises cardiaques. Donc, si vous consommez plus d’un produit contenant, par exemple, du calcium, comme des pilules et une boisson supplémentaire, calculez bien les quantités maximales recommandées. De plus, toutes les substances vitales ne s’entendent pas bien les unes avec les autres. Le fer, par exemple, doit toujours être pris isolément, car il peut déclencher des interactions indésirables avec d’autres minéraux essentiels.

Parlez-en à votre médecin !
Dans d’autres cas, des interactions médicamenteuses sont possibles. Il est donc toujours conseillé d’informer son médecin avant d’acheter des compléments alimentaires afin de vérifier l’effet des substances et leur compatibilité avec les médicaments prescrits en permanence. Une fois que vous avez vérifié la compatibilité et le dosage recommandé, vérifiez votre produit. Recherchez les labels de qualité et, comme Johanna, étudiez les ingrédients.