Les meilleures marques jusqu'à -70% ici !

rebord de fenetre avec accessoires de maquillage disperses, miroir et fleurs sechees dans un vase

Tubes de rouges à lèvres, pinceaux, anti-cernes, mascaras, palettes de fards à paupières, blush, crèmes… submergent votre salle de bains et forment un beau et grand fouillis ? Voici des solutions efficaces pour ranger son maquillage et lutter contre cette pagaille ! Pour préparer ces astuces de rangement, nous avons repris la méthode en 3 étapes de Marie Kondo, pour dire adieu au désordre !

Étape 1 : le tri  

Tout rangement commence toujours par un tri. Et dieu sait que cette étape peut être fastidieuse si vous avez tendance à accumuler encore et encore. Courage, le résultat en vaut la peine.

L’inventaire

Rassemblez tous vos produits de maquillage au même endroit. Et quand on dit tous, c’est vraiment tous. Oui, même ces rouges à lèvres qui traînent au fond de votre sac.

Le désencombrement

Prenez ensuite chaque produit en main et demandez-vous si vous voulez le conserver. Pour le savoir, la question de Marie Kondo est la suivante : est-ce que cet objet me procure de la joie ? Cette question peut sembler déconcertante mais faites l’exercice, vous verrez que petit à petit des produits vont se démarquer des autres.

À noter :

  • Le « au cas où » n’a pas sa place dans cette étape. Vous avez acheté ce rouge à lèvres en promotion et vous ne l’avez jamais porté ? Vous ne le porterez pas plus d’ici deux semaines, on vous l’assure !
  • Les produits périmés doivent illico presto quitter votre salle de bains. Chaque produit de beauté à une date de péremption. Le laps de temps inscrit – exemple 6M, 3M… – sur un produit s’applique dès l’ouverture. Il est donc important d’inscrire sur vos produits la date d’ouverture, avec une petite étiquette ou un feutre par exemple.
  • Les produits qui ne vous conviennent pas – un fond de teint trop foncé, une crème trop riche… – n’ont rien à faire dans votre salle de bains.

La deuxième vie

À cette étape, vous devriez avoir trois tas ; un premier avec les produits que vous souhaitez conserver, un deuxième avec les produits périmés et/ou abîmés, un dernier avec les produits que vous ne souhaitez pas conserver mais qui sont toujours en bon état. Le deuxième tas, aussi triste que cela puisse être, doit être jeté à la poubelle. Le troisième, par contre, fera sûrement des heureuses. Copines, maman, cousines et même associations… distribuez autour de vous tout ce qui est toujours en état d’être utilisé.

Comment nettoyer ses pinceaux ?

Et si avant de tout ranger, vous preniez le temps de nettoyer tous vos pinceaux à maquillage ? Pour des raisons d’hygiène, il est recommandé de nettoyer ses pinceaux une fois par semaine… En pratique, faite-le aussi souvent que possible. Le saviez-vous ? Ce geste permettra d’augmenter leur durée de vie.

Les étapes :

  • Humidifiez les poils du pinceau.
  • Versez quelques gouttes de shampoing ou de nettoyant visage dans votre paume de main. Il existe également des produits spécifiques.
  • Frottez délicatement en réalisant des mouvements circulaires le pinceau dans votre main. Veillez à ne pas écraser les poils.
  • Faites tremper quelques minutes vos pinceaux dans un bol contenant de l’eau et un peu de vinaigre blanc.
  • Rincez à l’eau tiède.
  • Égouttez le pinceau.
  • Faites-les sécher à l’horizontale en laissant les poils dépasser du rebord.

Étape 2 : les catégories

Une fois que vous n’avez gardé que l’essentiel, il est temps de ranger son maquillage par genre. Commencez par regrouper les différents produits selon leur catégorie – les yeux, le teint, les ongles, les lèvres… À cette étape, on ne range pas, on fait simplement des petits paquets à droite et à gauche. Pour créer les catégories qui vous correspondent le mieux, pensez à votre mode de vie. Exemple : vous pouvez rassembler les 5 produits que vous utilisez tous les jours, vous pouvez rassembler le maquillage de sortie, vous pouvez mettre ensemble tout ce qui a trait au teint…

Étape 3 : le rangement

C’est l’étape ultime et non des moindres. Votre système de rangement variera selon deux facteurs principaux : la place dont vous disposez et votre mode de vie. Qu’avez-vous besoin d’avoir à proximité tous les jours ? Avez-vous surtout des rouges à lèvres ou des palettes de fards à paupières ? Êtes-vous une fan de vernis ? Dans tous les cas, il existe une pléthore d’idées pour organiser et ranger son maquillage. L’objectif à garder en tête lorsque vous choisissez vos rangements : avoir une vue d’ensemble de ses produits.

10 idées pour ranger son maquillage

  1. Placez dans vos tiroirs et boîtes des compartiments. Vous pouvez utiliser un bac à couverts si vous n’avez pas envie d’investir dans des compartiments.
  2. Utilisez des jolis paniers en fil de fer.
  3. Rangez votre maquillage dans des pots et bocaux transparents ou colorés. Conseil : à la place d’en acheter, récupérez les bocaux en verre de vos aliments, lavez-les, retirez les étiquettes et à vous les jolis pots !
  4. Disposez, par exemple vos produits du quotidien, sur plateau.
  5. Optez pour un présentoir comme dans les salons de beauté.
  6. Si vous n’avez pas assez de rangement dans votre salle de bains et trop de produits de beauté, optez pour un petit chariot à roulettes.
  7. Vous pouvez détourner certains objets de votre cuisine, exemple un bocal à bonbons deviendra un bocal à vernis, un présentoir à cup-cakes ou à tartes deviendra un présentoir à rouges à lèvres…
  8. Pour vos vernis, utilisez une petite étagère à épices pour avoir un présentoir comme chez les esthéticiennes !
  9. Idéalement, vos produits de beauté devraient être rangés près d’une source de lumière naturelle. Qui n’a jamais eu le teint orange en se maquillant avec une lumière tamisée ? Deuxième recommandation : faîte attention à la chaleur et à l’humidité qui peuvent abîmer vos différents produits.
  10. Last but not least : apprenez à vous connaître ! Toutes vos copines mettent peut-être du rouge à lèvres mais si ce n’est pas votre truc, inutile d’en acheter des dizaines. Vous savez quelle couleur met vos yeux en valeur ? Inutile d’en acheter des autres juste pour « essayer ».